Aidez-moi à raffiner mes résultats
Filtrer
Désactiver le filtre
Type de contenu
Âge du bébé

Grossesse

Dès le moment où votre test affiche positif jusqu'au jour où votre bébé fait son entrée dans le monde, nous avons des trucs, des articles et des conseils pour vous aider.

Nous sommes désolés, aucun résultat n'a été trouvé.

  • Utilisez moins de filtres
  • Réinitialiser vos critères et essayer différents filtres

Ou essayez parcourant toutes les catégories .

Quand, mais quand ce bébé arrivera-t-il?

Près de neuf mois se sont écoulés, et l'élégance est définitivement chose du passé. Vous avez mal au dos, vos pieds sont fatigués, et ça fait des semaines que vous n'avez pas eu une bonne nuit de sommeil — Que le spectacle commence!

Malheureusement, votre bébé gère son propre agenda, et il ne correspond peut-être pas à ce que vous aviez en tête (votre date prévue pourrait passer incognito, sans l'ombre d'une contraction, par exemple!). Pendant ce temps, vous êtes probablement plus que lasse des petites tapes sur le ventre administrées par des étrangers ainsi que des rappels constants tels que «Wow, ton ventre est tellement GROS!».

C'est définitivement difficile de ne pas se sentir frustrée, inconfortable et nerveuse au cours des derniers jours de grossesse. Tenez bon! Nous avons des trucs pour vous aider à décompresser avant le grand jour. Détendez-vous, relevez ces pieds (enflés) et continuez votre lecture!

Offrez-vous des distractions agréables

Allez-y! Bougez! L'exercice est sans doute la dernière chose qui vous tente, mais avec la permission de votre médecin, essayez. Les bons mouvements peuvent améliorer votre souplesse, augmenter votre force, activer votre circulation et vous aider à vous préparer à l'accouchement. Essayez le yoga prénatal, reconnu pour réduire l'enflure, les douleurs au dos et aux jambes et l'insomnie. De plus, il a un effet calmant (assurez-vous de choisir un instructeur qui comprend bien la grossesse et connaît les postures à éviter). Si vous éprouvez une sensation d'oppression au niveau du diaphragme (à cause de votre ventre qui comprime vos poumons), appuyez-vous sur les genoux et les mains au sol pendant quelques minutes et respirez profondément. Le poids du ventre sera attiré vers le bas, ce qui vous soulagera de la pression.

Faites-vous masser les pieds. Ou le dos, ou tout le corps. Consultez un massothérapeute formé en massage prénatal pour profiter d'un merveilleux moment de détente. Effectué comme il se doit, un massage peut soulager les points douloureux, décontracter les muscles tendus et simplement vous procurer une sensation de bien-être général. Les massothérapeutes disposent souvent d'une table spéciale pourvue d'ouvertures pour le ventre ou vous font allonger sur le côté et appuyer sur un oreiller de corps.

Prenez soin de vous. Il est probable que vous en soyez à l'étape où vous ne pouvez plus atteindre vos orteils pour vous faire vous-même les ongles. Alors, pourquoi ne pas confier la tâche à des professionnels en salon? Si les ongles d'orteils vernis ne sont pas vraiment votre truc, que diriez-vous d'une belle coupe de cheveux (un style épatant, mais qui exige peu d'entretien pour les semaines à venir, peut-être?), ou d'une paire de boucles d'oreilles qui vous mettent de bonne humeur? Si vous éprouvez de la difficulté à avoir une attitude positive à l'égard de votre apparence, faites-vous plaisir avec des soins de beauté qui vous feront sentir bien.

Restez productive

Occupez-vous. Pour faire passer le temps plus vite, remplissez votre agenda de tâches raisonnables. Participez à des activités que vous aimez — un passe-temps, un projet de travail ou simplement un repas avec des amis. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur autre chose que l'état de votre ventre!

Affrontez vos craintes. Prenez le temps de vous renseigner le plus possible sur le travail et l'accouchement et parlez de toutes vos craintes à votre réseau de soutien. La peur peut en fait ralentir le travail et provoquer de la douleur pendant l'accouchement. C'est pourquoi il est important d'aborder vos craintes dès le début. Renseignez-vous sur les options qui s'offrent à vous et sur les techniques utiles pour vous aider aux étapes de l'accouchement qui vous préoccupent le plus.

Préparez la maison. C'est peut-être difficile à croire, mais ce petit bébé tout neuf sera capable de marcher avant longtemps. En plus des mesures de sécurité que vous avez probablement déjà mises en place (comme un matelas ferme, des barreaux de lit distants de 2 3/8 de pouce au maximum), pensez à d'autres précautions à prendre pour assurer la sécurité de votre bébé en pleine croissance. Les experts en sécurité des enfants recommandent notamment de garder hors de la portée des enfants les cordons des parures de fenêtres, de verrouiller l'accès aux nettoyants domestiques et aux médicaments et d'installer des capuchons protecteurs sur les prises de courant.

Quand appeler le médecin

Vous ne devriez jamais hésiter à communiquer avec votre professionnel de la santé si vous constatez quoi que ce soit d'anormal dans les derniers jours de votre grossesse. Certains signes justifient un appel immédiat, notamment :

  • Tout saignement vaginal, surtout de couleur rouge vif
  • Des maux de tête, une vision trouble, une enflure des bras, des mains ou du visage ou une douleur sous la cage thoracique
  • Une fièvre ou un gain de poids subis et inexpliqués
  • Une diminution des mouvements du fœtus

Évidemment, les signes indiquant que le travail est amorcé sont habituellement une excellente raison de l'appeler! Assurez-vous d'être bien informée sur les signes de la progression du travail. Ainsi, vous saurez que le moment est venu de communiquer avec votre professionnel de la santé.

Soyez positive

Il peut être difficile de garder une attitude positive lorsque vous éprouvez tous les inconforts de la fin du troisième trimestre de votre grossesse et le désir croissant de voir (enfin!) votre bébé, mais essayez et n'oubliez pas que cet état est vraiment temporaire. Bien assez tôt, votre monde sera chamboulé à de nombreux égards et vous passerez par toute la gamme d'émotions. Profitez de ces derniers jours pour respirer, prendre contact avec vous-même et goûter le plaisir de l'attente!

Imprimer

Idées de restauration de vêtements de bébés

Votre petit ange grandit et, rapidement, ses vêtements deviennent trop petits. Alors, que faire avec tous ces vêtements devenus inutiles? Vous pouvez bien sûr donner certains articles à des proches ou à des organismes, mais cela ne suffira certainement pas à vider vos placards.

Avant de vous précipiter sur les sacs à ordures grand format, songez à restaurer et à réutiliser certains de ces articles. Ce faisant, vous donnez une deuxième vie à un article qui a une valeur sentimentale et trouvez une utilité à des objets qui n’auraient pas pu être recyclés ou qui n’auraient pas trouvé preneur. Dans les deux cas, vous éprouverez la satisfaction d’avoir aidé à sauver la planète (et votre portefeuille), tout en préservant certains des objets de votre tout petit qui vous rappellent des souvenirs.

Cela vous inspire? Voici quelques idées qui vous aideront à entreprendre votre expérience de restauration.

Créez un objet souvenir avec des vêtements de bébé

Il peut être difficile de se départir de certains vêtements en raison de leur grande valeur sentimentale. S’il vous est impossible de vous départir du tout premier ensemble de votre bébé, de barboteuses en format mini ou de ses mignons petits pyjamas monopièce, faites-les restaurer. Divers artisans proposent des services en ligne de restauration de tissus provenant des vêtements préférés de votre bébé pour en faire de magnifiques courtepointes. Le résultat est un objet souvenir vraiment particulier que votre famille chérira de nombreuses années.

Un nouvel éclairage pour la chambre de bébé

Votre tout petit a grandi et il est temps de passer à un style de lampe qui lui convient mieux? Inutile de vous ruer au magasin pour remplacer sa lampe actuelle. Voici une idée de restauration que vous pourrez facilement réaliser vous-même. Récupérez la base de la lampe et surmontez-la d’un abat-jour blanc à petit prix que vous décorerez selon votre inspiration avec des crayons marqueurs pour tissu. Demandez à votre tout petit de vous donner un coup de main et faites de cette idée de décoration une activité qui renforcera votre lien.

Recyclez le lit de bébé

Se débarrasser d’un lit de bébé peut s’avérer une tâche ardue, car bon nombre de magasins d’articles d'occasion et des organismes à but non lucratif les refusent. Il n’est pas recommandé non plus de donner un lit de bébé en raison des rappels potentiels. Néanmoins, si vous-même ou quelqu’un de votre entourage aimez bricoler un tant soit peu, transformez-le en un article qui pourra servir à nouveau. Retirez simplement l’un des panneaux coulissants pour le transformer en un support à bicyclettes. Il suffit de fixer le panneau sur une base simple formée de montants de bois de 2 po x 4 po qu’il vous reste de votre dernier projet. En un rien de temps, vous disposez d’un tout nouvel article qui aide à garder votre garage mieux organisé.

Image : Getty

Imprimer
Little baby with bro sunglasses

Vingt prénoms pour bébé inspirés des étés à la plage

L’été est à nos portes (youpi!) et c'est synonyme de journées à la plage, de pieds dans le sable et de chapeaux de soleil pour bébé.

Si vous prévoyez mettre au monde un petit être au cours de l’été, l’un de ces prénoms fera peut-être votre bonheur.

Prénoms de filles


Ariel ou Arielle : impossible de penser aux étés à la plage sans penser à cette jolie sirène. Et souhaitons que bébé ait une magnifique chevelure rousse en prime!

Bay : j’adore ce prénom à l'accent moderne pour une fille. Court et unique, il ne passe pas inaperçu.

Blue : comme les prénoms évoquant une couleur deviennent de plus en plus populaires, que ce soit Jade, Rose ou Olive, ce prénom fait penser aux ciels bleus de l’été.

Cali : la Californie recèle de plages, n'est-ce pas? Cette version écourtée du nom de l'État célèbre pour son soleil est parfaite pour une fille.

Darya : ce nom d’origine perse signifie « mer ».

Hali : en grec, ce nom signifie « mer ». Il est magnifique, tant pour un bébé que pour une femme adulte.

Maya : ce nom hébreu qui signifie « eau » est maintenant plutôt courant, figurant au palmarès des cent prénoms les plus populaires depuis quelques années.

Morgan ou Morgane : ce nom signifie « mer » en gallois. À l’origine, il était attribué aux garçons, mais il est de plus en plus populaire pour les filles aux États-Unis.

Sailor ou Marine : j’adore les prénoms de filles au son un peu masculin et celui-ci figure parmi mes nouveaux préférés. Il donne aussi un prétexte pour acheter de jolies petites tenues de marins.

Summer ou Été : un bébé qui porte ce nom est assuré de resplendir toute l’année.

Prénoms de garçons


Cruz : ce prénom amusant fait penser à la ville de Santa Cruz, en Californie, et à sa plage.

Dylan : ce nom gallois signifie « enfant de la mer ».

C’est aussi un prénom fantastique!

Finn : ce prénom, qui évoque les images des aventures de Huckleberry Finn, porte aussi une agréable saveur maritime, comme il signifie « nageoire » en anglais.

Hurley : ce nom d’origine irlandaise signifie « marée ». Difficile de penser à autre chose que la plage avec un tel prénom.

Irving : ce nom d’origine écossaise signifie « ami de la mer ». N’est-ce pas mignon?

Kai : ce nom d’origine hawaïenne signifie « mer ». C’est aussi l’un des personnages du film La reine des neiges.

Ray : le prénom idéal pour votre petit rayon de soleil.

Ronan : ce nom d’origine irlandaise signifie « petit phoque » et figure au palmarès des 400 prénoms les plus populaires. Il est unique, sans être exagérément inusité.

Seaton : ce mot anglais signifie « ville près de la mer ». Un nom de famille à l'origine, on l’utilise de plus en plus en tant que prénom, comme le veut la tendance. (Et c’est tant mieux, car les noms de famille font de beaux prénoms qui inspirent confiance!)

Zale : ce nom d'origine grecque signifie « force de la mer ».

Je l’aime, car il est inusité, sans toutefois être trop difficile à épeler ni à prononcer.

Image : Disney

Imprimer

Cinq faits amusants au sujet des naissances estivales

Mon premier enfant est né un 1er août, en plein cœur de l'été et alors qu'il faisait une chaleur étouffante. Et grâce à des tonnes de crème glacée, à l'air conditionné, aux robes légères de maternité et à la piscine du gymnase, j'ai survécu.

Cela évoque sans doute chez vous l'inconfort de la grossesse, les jambes enflées et la souffrance associée à la chaleur, mais sachez qu'il y a de bons côtés au fait d'accoucher pendant l'été. En fait, plus de bébés naissent l'été que dans toute autre saison.

Voici donc certains des avantages associés aux naissances estivales :

  1. Le plus grand avantage est que vous pouvez emmener bébé dehors pour prendre l'air, un peu de soleil et une bonne dose de vitamine D sans vous soucier des germes ni du virus du rhume qui s'avèrent si menaçants en hiver. Pour ma part, je n'ai pas hésité à sortir dehors rapidement avec mon bébé, bien que certaines mères préfèrent rester à l'intérieur quelque temps (suivez les conseils de votre médecin à ce sujet). Mon conjoint ou moi avions l'habitude de transporter notre nouveau-né dans un porte-bébé pour aller nous promener au parc, faire les courses et même dîner au frais au bistrot du coin.

  2. Le beau temps facilite la pratique quotidienne d'exercices et aide à faire fondre les kilos accumulés durant la grossesse. Les promenades à pied font des merveilles pour perdre rapidement du poids.

  3. Dans les premiers moments de son existence, et parce qu'il fait très chaud, bébé peut fort bien se passer de vêtements. Évitez de trop l'envelopper et acceptez sans coup férir les commentaires de ceux qui prétendent qu'il pourrait avoir froid. Mon fils a porté seulement un cache-couche pendant le premier mois de sa vie. La première fois que j'ai essayé de lui mettre un gilet à manches longues, il était effrayé. (Je l'imaginais en train de se dire « c’est quoi, ce truc bizarre? »)

  4. L'été est la saison tout indiquée pour prendre un congé de maternité. S'il est prévu que bébé naisse au début de l'été, vous pourrez l'amener à la plage ou lui faire tremper les orteils dans la piscine à la fin de l'été. Aussi, pendant ces mois plus chauds, vous pourrez vous reposer à l'extérieur pendant que bébé fait une sieste à l'ombre, sous un arbre.

  5. Voyons maintenant à plus long terme : l'été est la saison parfaite pour organiser une fête d'anniversaire. Oubliez la location d'une salle et recevez, comme nous l'avons fait, vos invités au parc année après année. Évidemment, il pourrait pleuvoir. Mais la possibilité d'accueillir une bande de joyeux bambins à l'extérieur ou dans votre cour constitue un avantage indéniable. Croyez-moi, vous préférez cette option à celle de les voir courir dans votre salon!

Image : Getty

Imprimer

5 Points clés à connaître sur les vitamines prénatales

Que vous soyez dans la phase « un bébé, peut-être que oui… » ou en train d’expérimenter les premiers signes de la grossesse, prendre des vitamines prénatales est l’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour avoir une grossesse et un bébé sains. Mais d’abord, digérez les informations qui suivent! 

1. Les vitamines prénatales contiennent de bonnes choses. 

Pensez à l’acide folique. En prendre au moins un mois avant la conception et pendant le premier trimestre peut réduire de 70 % le risque de problèmes à la naissance. Vous avez aussi besoin de plus de fer pendant ces neuf mois, parce que les femmes enceintes sont plus susceptibles d’avoir une anémie.

2. Ne vous inquiétez pas si vous n’arrivez pas à avaler les cachets.

« Je prends mes vitamines prénatales avec un lait au chocolat le matin, » dit Heidi Krauss, deux enfants, Dobbs Ferry, New York. « Comme ça, je les prends en avalant quelque chose de bon, et avec un supplément de calcium. » Vous pouvez aussi écraser vos cachets et en saupoudrer vos aliments, comme un yaourt ou un bol de céréales. Les vitamines prénatales n’ont pas besoin d’être prises entières pour être efficaces. 

3. Oui, vous pouvez vaincre la nausée que certaines femmes ont quand elles prennent des cachets.

 Prendre les vitamines juste avant le coucher peut aider. « Je me suis juste endormie avec cette nausée », dit Emily Richeda, un enfant, St. Louis, Minnesota. Demandez à votre gynécoobstétricien votre niveau de fer. Si vous ne risquez pas d’avoir une anémie, il peut vous prescrire une vitamine avec un peu moins de fer, le minéral qui est le plus souvent la cause de troubles d’estomac. 

4. La plupart des médecins recommandent des prescriptions prénatales. 

« Elles contiennent plus d’acide folique que les vitamines en vente libre et certaines contiennent aussi des acides gras oméga-3, dont les recherches montrent qu’ils peuvent apporter des bénéfices cognitifs aux bébés jusqu’à l’âge de 18 mois, » explique Judith Brown, diététicienne, auteure de What to Eat Before, During and After Pregnancy. « Les femmes qui ne mangent pas beaucoup de poisson (aliment qui contient beaucoup d’acides gras oméga-3) devraient tout particulièrement y penser. »

5. Les vitamines prénatales ne remplacent pas une alimentation saine (mais ça vous le saviez déjà). 

Mangez des fruits et des légumes, des céréales complètes, des produits laitiers maigres et des protéines maigres. Ajoutez-y une vitamine prénatale, et vous pouvez être sûre que vous mangez bien pour une bonne et saine grossesse.

 Un article de the HUGGIES® Brand 


 


Imprimer

Les mouvements de Bébé expliqués

Les mouvements de Bébé expliqués

Il y a certaine poésie et une logique aux coups, coups de pied et bonds de votre futur bébé. Voici quelques explications à propos de ces fréquents mystères de bedaine!

Parfois mon bébé gigote comme s’il s’entraînait pour les Jeux olympiques ou quelque chose comme ça. Que se passe-t-il?

De nombreuses mamans remarquent plus de mouvement après avoir mangé. La raison en est l’augmentation consécutive du sucre dans le sang, qui donne plus d’énergie au bébé pour faire des bonds (vous pouvez lui donner une note parfaite de 10!). Parfois, les bébés tapent encore plus lorsque la télé est allumée ou qu’il y a de la musique. On ne sait pas si c’est parce qu’ils l’aiment ou parce qu’ils veulent qu’on l’arrête, mais ce qui est clair, c’est qu’ils y sont sensibles, remarque Rebecca Lisa Shiffman, médecin, Directrice de la Médecine maternelle fœtale au Lincoln Medical & Mental Health Center dans le Bronx, à New York: « La recherche a démontré que les nouveaux nés reconnaissaient la musique qu’ils ont entendue pendant la grossesse. »

Quand mon bébé peut-il commencer à m’entendre?

À environ cinq mois de grossesse, les oreilles de votre bébé sont assez développées pour vous écouter, que vous soyez en train de discuter sur votre portable ou de parler avec des amis de vos projets pour la chambre du bébé. C’est votre voix que Bébé connaîtra le mieux parce qu’il l’entend de l’intérieur! Vous remarquerez peut-être aussi que votre petit s’excite tout particulièrement quand il entend la voix de Papa ou d’un autre homme. La science démontre que les bébés sont plus sensibles aux voix plus profondes des hommes parce que leurs sons graves sont plus faciles à entendre à travers le liquide amniotique. Cool, non?

Que fait exactement mon bébé quand il ne bouge pas?

Il réfléchit intensément à quand il fera sa grande entrée! Bon, d’accord, la plupart du temps il dort. À 32 semaines, votre futur bébé passe de 90 à 95 pour cent de la journée à sommeiller – le chanceux! Parfois, il peut être dans un état de "veille tranquille" dans lequel son corps est immobile mais ses yeux bougent (imaginez un nouveau-né tranquillement suspendu dans sa balancelle, observant le monde autour de lui). S’il vous semble que votre futur bébé bouge moins que d’habitude, faites-le savoir à votre gynéco/obstétricien.

Pourquoi ai-je l’impression que mon bébé est prêt à faire la fête alors que je suis prête à m’écrouler?

Les rythmes circadiens des fœtus –terme un peu savant pour le cycle sommeil/veille – sont en fait à l’opposé des vôtres. Leur temps de repos est le matin et ils remuent et gigotent de plus en plus au fur et à mesure que la journée avance. « La plupart des femmes remarquent plus de mouvement quand elles sont au repos simplement parce qu’elles y prêtent attention, » explique Austin Chen, médecin, gynéco/obstétricien à l’Hôpital St. Luke’s Roosevelt à New York City. Le fœtus peut bien être aussi actif quand vous êtes occupée. » Bon, et puis même si votre bébé vous tient éveillée la nuit, ce serait dur qu’il ne s'amuse pas dans votre ventre! »

Imprimer

Petits écueils de la parentalité: élever un bambin tout en étant enceinte

Votre première grossesse était une bagatelle. Tout ce dont vous aviez à vous soucier était de prendre soin de vous et du bébé à naître. Mais cette fois-ci, les choses sont complètement différentes : vous devez également prendre soin d’un tout-petit. L’idée peut être quelque peu décourageante, je sais (et je dis cela en tant que personne ayant donné naissance à trois bébés en un peu plus de trois ans). Voici cinq choses bonnes à savoir afin de rendre cette période occupée de votre vie aussi amusante qu’elle puisse l’être.

1. Faire du sommeil une priorité.

Dormir suffisamment, cela compte, énormément. Pour affronter plus facilement les montagnes russes émotionnelles de la grossesse tout en suivant le rythme d’un bambin plein d’énergie, comblez au maximum les besoins accrus en sommeil de votre corps de femme enceinte. Faites une petite sieste régénérante pendant qu’un ami ou un proche emmène votre enfant faire une promenade autour du pâté de maisons ou, mieux encore, mettez-vous au lit pour la nuit dès que vous avez bordé votre tout-petit. Rappelez-vous : dormir n’est pas un luxe, c’est une nécessité. Et ces temps-ci, vous dormez pour deux…

2. Créez un bac de « moment de détente ».

Vous voulez vous étendre sur le sofa pour un moment de tranquillité. Votre jeune enfant, lui, veut faire quelque chose d’amusant. Heureusement, il y a moyen que chacun soit satisfait si vous vous y prenez intelligemment. Débutez en dressant une liste de toutes les façons dont vous pouvez distraire votre enfant alors que vous vous détendez sur le sofa : par exemple, jouer avec des marionnettes de doigts, assembler des casse-tête et lire des histoires. Puis, regrouper les différents éléments et morceaux dont vous aurez besoin pour vous payer une heure ou deux de détente discrète et de loisirs simples. Finalement, placer le tout dans un bac spécial « moment de détente » de sorte qu’il soit à portée de main lorsque vous en avez besoin.

3. Ayez des attentes réalistes concernant votre jeune enfant.

Certes, ce serait merveilleux si votre bambin acceptait votre besoin accru de sommeil en vous laissant dormir ou, s’il décidait d’être moins exigeant envers vous afin que vous puissiez affronter les nausées matinales en paix. Mais cela ne risque pas d’arriver de sitôt. Votre tout-petit n’est encore, après tout, qu’un tout-petit. Et attendre d’un jeune enfant qu’il se conduise comme un mini adulte est le meilleur moyen de générer de la frustration et ce, pour lui et pour vous. Conclusion? Tenter d’avoir des attentes qui soient à la mesure de cette petite personne.

4. N’ayez pas peur de demander de l’aide.

Si cela prend une communauté pour élever un enfant, cela prend une communauté pour soutenir la maman de cet enfant. Et la grossesse est la meilleure excuse pour appeler à l’aide. Réduisez votre liste de tâches aux choses essentielles et cherchez les occasions de déléguer autant de tâches que possible à vos amis et vos proches et ce, au moins jusqu’à ce vous atteignez le second souffle de votre grossesse.

5. Gardez à l’esprit que cette période prendra fin.

Vous ne serez pas toujours enceinte – et vous ne serez pas toujours le parent d’un bambin. Bientôt vous vous remémorerez tendrement ces précieuses premières années de parentalité.

Image : Getty

Imprimer

Préparer la valise pour l’hôpital : Quoi apporter

Ne quittez pas la maison sans ces incontournables qui feront toute la différence.

Je suis contente d’avoir pensé à apporter : 

"Des revues", dit Tia Secor, une maman à Salt Lake City, en Utah. "On m’a provoquée, mais le travail s’est échelonné sur 14 heures, en majorité sous épidurale. La lecture m’a permis de me distraire entre les visites de la famille." 

J’aurais tellement dû apporter : 

"Un élastique pour les cheveux. Je n’ai pas pensé à en apporter pour retenir mes cheveux pendant l’accouchement, ce qui est étrange car j’ai des élastiques et des pinces à cheveux partout chez moi. Ce doit être la faute de mon cerveau de femme enceinte!"

Je suis contente d’avoir pensé à apporter :

"Mon peignoir douillet," dit Tracey Blackman, une maman à Hartford, au Connecticut. "Pouvoir porter mon propre peignoir à l’hôpital était réconfortant. De plus, je me sentais plus à l’aise d’être vue et photographiée par les membres de ma famille venus me rendre visite."

J’aurais tellement dû apporter :

"Des pantoufles. Les chaussettes qu’on fournit à l’hôpital sont rugueuses et tiennent mal autour des pieds. Elles sont horribles!"

Je suis contente d’avoir pensé à apporter : 

"Mes orteils bien pédicurés!", dit Lisa Bedford, une maman de deux enfants à Phoenix, en Arizona. "À l’accouchement de mon premier, je regardais mes orteils, et à chaque poussée, je me disais : "J’espère que personne ne remarquera mes pieds."

J’aurais tellement dû apporter : 

"Des fruits séchés, à la fois savoureux et parfaits pour stimuler la digestion."

Je suis contente d’avoir pensé à apporter : 

"Des sous-vêtements très larges. Énormes!", dit Stephanie Callaway-Sifuentes, une maman à Dallas, au Texas. "Après avoir accouché, vous devez porter une serviette hygiénique géante, et les sous-vêtements en filet qu’on fournit à l’hôpital ne sont pas géniaux."

J’aurais tellement dû apporter : 

"Un masque de sommeil, ou même un foulard pour cacher les yeux. On vous dit de vous reposer après l’injection péridurale, mais les lumières vives et le branle-bas de combat vous tiennent bien réveillée."

Je suis contente d’avoir pensé à apporter : 

"Des lingettes humides," dit Lauren Mackiel Gory, une maman de deux enfants à Little Falls, au New Jersey. "Comme ma région pelvienne était très sensible après l’accouchement, les lingettes se sont avérées plus confortables que le papier hygiénique."

J’aurais tellement dû apporter : 

"Ma lotion préférée. Les savons et les draps d’hôpital sont plutôt rugueux et il fait souvent froid là-bas, ce qui peut assécher la peau."

Je suis contente d’avoir pensé à apporter : 

"Un pantalon confortable pour le retour à la maison," , dit Desiree Wolfe, une maman à Las Vegas, au Nevada. "Au sortir de l’hôpital, on est plus grosse qu’on l’aurait pensé, c’est pourquoi je recommande un pantalon douillet à taille élastique."

J’aurais tellement dû apporter : 

"Mon iPod. J’aurais pu m’en servir pour m’isoler quand j’en avais assez du bavardage dans la chambre. J’adore les membres de ma famille, mais il fallait leur faire comprendre que j’étais en plein travail!"

Image : Getty

Imprimer
Parents playing with child playing with finding nemo doll

Les 10 principaux incontournables avant la naissance du bébé

La naissance imminente d’un bébé soulève tellement d’enthousiasme que, parfois, les neuf mois passent hyper vite. Bon, peut-être pas tant la période des nausées matinales, mais après, le temps semble s’accélérer jusqu’au jour de l’accouchement. Chacune de mes trois grossesses s’est passée rapidement, mais étrangement, mon niveau de préparation a considérablement chuté de la première à la troisième.

À ma première grossesse, j’avais lu tous les livres, tenu un journal, acheté de tout petits cache-couches que j’avais lavés avec le plus doux des détergents, rempli la table à langer de couches et de lingettes, et muni la chambre du bébé de tout le nécessaire. Tout cela lors du septième mois de grossesse.

À ma deuxième grossesse, j’étais occupée par mon bambin exigeant, alors naturellement, j’avais moins d’énergie et de temps à consacrer au poupon à venir. Néanmoins, j’avais tout de même réussi à trouver des vêtements usagés et à faire provision d’articles essentiels environ un mois avant la naissance.

À ma troisième grossesse, ça a été une toute autre histoire. Nous nous étions débarrassés du lit de bébé puisque notre deuxième enfant avait son lit simple, et nous n’avions plus un seul accessoire pour bébé. À quelques semaines de l’accouchement, nous avons réalisé qu’il était plus que temps de se mettre en mode « bébé ». Ça a été des semaines fort occupées! Heureusement, nous avons réussi à préparer la chambre du bébé à temps pour son arrivée.

D’après mon expérience personnelle, voici 10 choses que je recommande d’avoir :

Des couches :

Bien sûr! Puisqu’il faut les changer de 10 à 12 fois par jour au début, il faut absolument en avoir une bonne réserve. Prévoyez une bonne quantité de paquets de couches de taille 1. Croyez-moi, cette quantité est réaliste.

Des lingettes :

Des accessoires indispensables pour accompagner les articles susmentionnés.

Un chauffe-lingettes :

Certaines personnes considèrent que c’est un gadget inutile, mais moi, je m’en suis servie pour chaque bébé. Lors des changements de couche au beau milieu de la nuit, le fait d’avoir des lingettes chaudes et agréables a rendu la tâche moins pénible.

Des cache-couches :

Peu importe la saison, les cache-couches à manches courtes ou longues facilitent grandement le changement de couche de votre poupon.

Piqués à langer imperméables :

Je m’en sers partout où j’emmène bébé pour protéger la surface à langer. Et ils constituent une protection supplémentaire à conserver dans le sac à couches en prévision des nombreux changements de couche quotidiens.

Des chaussettes :

Je privilégie les pantalons à pattes ou les pyjamas à fermeture éclair, mais les chaussettes sont d’autres incontournables pour garder les petits orteils au chaud. Elles peuvent également servir de mitaines pour empêcher bébé de s’égratigner le visage.

Du désinfectant pour les mains :

J’ai acheté plusieurs flacons que j’ai placés çà et là dans la maison, surtout à l’entrée. Comme il y aura beaucoup de visiteurs et de personnes qui voudront toucher et prendre votre bébé, le désinfectant pour les mains est votre meilleur allié.

Coussins d’allaitement :

Vu les coussins qu’on m’a prêtés et ceux que j’ai gardés, je me suis retrouvée avec quatre coussins d’allaitement à mon troisième bébé. Au début, ça pouvait paraître exagéré, mais le fait d’en avoir un dans chaque pièce où j’allaitais m’a grandement simplifié la vie, puisque je n’avais pas à monter ou à descendre à chaque fois.

Couvertures pour bébé :

Je m’arrangeais pour toujours avoir quelques couvertures que j’utilisais pour emmailloter bébé ou le couvrir, et qui pouvaient aussi servir de tapis de jeu ou encore de serviette lors du rot.

Serviettes pour le rot :

Ces serviettes sont réellement des incontournables, que ce soit pour essuyer les régurgitations fréquentes de bébé ou encore la bave qui se met à couler constamment vers l’âge de quatre mois.

Il existe de nombreuses listes d’articles « essentiels », mais en vérité, un nouveau-né ne requiert pas grand-chose. Les articles énumérés ici sont de simples recommandations, et bien sûr, il y a des choses dont vous ne sauriez vous passer, comme les couches et les lingettes. Mais finalement, ce que vous aurez en grande quantité après l’arrivée de bébé, c’est de l’amour – beaucoup d’amour –, et cela vous mènera très loin.

Image : Getty

Imprimer

Se laisser tenter ou non : parlons de fringales

Selon la nature des fringales que vous avez durant votre grossesse, vous pouvez vous laisser tenter un petit peu, ou beaucoup. Évidement, si vous avez envie de lait frappé au yogourt avec fruits, ou de bols de gruau, vous pouvez probablement manger autant que le cœur vous en dit! Cependant, que faire si vous êtes obsédée par cette sublime crème glacée aux fraises riche en matière grasse? Les experts recommandent de vous concentrer sur l'élément de cette collation qui vous procure une satisfaction.

Essayez un substitut

Est-ce le goût sucré, la consistance crémeuse, la saveur de fraises? Ou est-ce simplement l'idée de manger quelque chose de froid qui satisfait ces fringales? Une fois que vous avez compris la nature de votre fringale, il peut être facile de lui trouver un substitut faible en calories et plus sain, comme remplacer ce bol de crème glacée par un yogourt aux fraises faible en gras ou des fraises fraîches avec une garniture faible en gras.

Des aliments anti-fringales

Fringale : crème glacée

Essayez : yogourt glacé, sorbet ou sorbet laitier sans gras

Fringale : colas ou sodas

Essayez : eau minérale gazeuse aromatisée

Fringale : beigne ou pâtisserie

Essayez : bagel de blé entier avec confiture de fruits frais

Fringale : gâteau

Essayez : pain aux bananes ou aux courgettes faible en gras

Fringale : céréales sucrées

Essayez : céréale de blé entier ou gruau avec cassonade

Fringale : croustilles de pomme de terre

Essayez : croustilles, maïs soufflé ou croustilles de légumes faibles en sodium et en gras

Fringale : crème sure

Essayez : crème sure sans gras ou yogourt nature sans gras aromatisé avec des herbes

Fringale : garniture pour coupe glacée

Essayez : petits fruits frais ou bananes

Fringale : fruits en conserve dans un sirop moyen

Essayez : fruits frais, fruits non sucrés congelés dans l'eau ou jus de fruit

Fringale : repas de viande

Essayez : versions faibles en gras ou sans gras; remplacez les variétés au bœuf par du saucisson ou des hotdogs à la dinde ou essayez les hotdogs au tofu

Fringale : crème fouettée

Essayez : lait écrémé glacé fouetté avec un mélangeur à main

Imprimer
Parcourir le contenu
Fermer

En quittant cette page, vous serez déconnecté de votre compte Huggies. S'il vous plaît compléter votre profil de rester signé en