Aidez-moi à raffiner mes résultats
Filtrer
Désactiver le filtre
Type de contenu
Âge du bébé

Les premières semaines à la maison

Lorsque vient le temps de ramener bébé à la maison, Huggies est là pour vous donner un coup de main lors des premières semaines. Nous avons préparé une liste de tout ce dont vous avez besoin pour que vous et votre bébé vous sentiez à l'aise à la maison.

Nous sommes désolés, aucun résultat n'a été trouvé.

  • Utilisez moins de filtres
  • Réinitialiser vos critères et essayer différents filtres

Ou essayez parcourant toutes les catégories .

Comment garder la maison propre, même avec un bébé actif

Comment garder la maison propre, même avec un bébé actif

Le moment est arrivé! Bébé se déplace seul, ou presque. Cette nouvelle mobilité n’est pas sans son lot d’inquiétudes. Par exemple, comment se débarrasser de la poussière ou d’empêcher bébé d’en mettre dans sa bouche! Il est tout naturel de vouloir que la maison soit propre, mais vos nouvelles priorités peuvent rendre vos normes de propreté un peu moins atteignables. Voici quelques conseils qui vous aideront à garder la maison propre et ordonnée avec un bébé actif.

Prévention des dégâts

En prévenant les marques de doigts, les traces de pieds et les taches collantes avant qu’elles n’arrivent, vous pouvez vous éviter beaucoup de nettoyage. Lisez ces simples conseils qui vous aideront à prévenir les dégâts dans votre maison avant qu’ils ne surviennent.

Créez des zones adaptées aux enfants. Votre petite tornade d’amour n’a pas besoin de toute la maison pour explorer. Mettez-le sur un plan d’itinérance limité! Créez quelques endroits dans la maison où il pourra faire des découvertes et du désordre à sa guise. Choisissez des zones pratiques qui sont faciles à nettoyer et à remettre en ordre.

Interdisez le port de chaussures dans la maison. Peu importe si bébé se déplace à quatre pattes ou en rampant, il passera beaucoup de temps sur le plancher. Celui-ci restera beaucoup plus propre si vous interdisez les chaussures dans la maison. Demandez à tous ceux qui vous visitent de laisser leurs chaussures à la porte. Vous réduirez ainsi la quantité de saleté, de poussière et de microbes qui entrent chaque jour dans votre demeure.

Établissez des zones sans nourriture. En interdisant la nourriture ailleurs que dans la cuisine et la salle à manger, vous préviendrez les dégâts...comme les craquelins mous qui collent au divan. Dites adieu aux traces de petits doigts collants sur vos objets précieux! Évidemment, le plus difficile sera d’enseigner ce règlement par l’exemple.

Éliminez l’encombrement. Débarrassez votre table à café et les autres surfaces à la portée de bébé de tous les articles superflus. Placez les objets fragiles sur des tablettes ou dans une autre pièce hors de sa portée. Songez à mettre vos collections dans des boîtes pendant quelques années. De toute manière, vous n’aurez plus à les épousseter.

Filtrez l’air. Un filtre à air électronique de type HEPA peut réduire la poussière dans votre maison tout en favorisant votre bien-être et la propreté. En prime, si vous le placez dans la chambre de bébé, il neutralisa les sons ambiants et émettra un «bruit blanc» apaisant qui conduira bébé au pays des rêves.

Astuces de nettoyage rapide.

Les mamans habituées à faire plusieurs choses à la fois trouvent vite des moyens plus faciles et rapides d’accomplir leurs tâches. Voici quelques trucs éprouvés par les mamans.

Petit truc pour la chaise haute. Placez quelques feuilles de journal directement sous la chaise haute avant les repas. Vous n’aurez plus à vous en faire lorsqu’inévitablement, bébé jettera ses craquelins par terre, crachera ses petits pois ou lancera ses nouilles. Il vous suffira de tout jeter d’un seul coup avec les feuilles de journal.

Balayez la saleté. Gardez un petit balai et un porte-poussière dans la cuisine pour le nettoyage rapide de miettes et de grains de café. Une fois la saleté visible ramassée, nettoyez en passant un essuie-tout humide sur le plancher avec votre pied. Ce truc éclair vous évitera de nettoyer le plancher trop souvent à la vadrouille ou à genoux.

Changez les draps en un clin d’œil. Vous aimez bien que les draps de bébé soient propres et frais, mais changer les draps-housses peut être pénible pour un dos endolori. Mettez donc trois ou quatre draps-housses l’un par-dessus l’autre. De cette manière, lorsque le lit aura besoin d’être changé, vous n’aurez qu’à ôter le drap du dessus pour que bébé dorme sur le drap tout propre en dessous.

Les outils du métier

Certains accessoires sont indispensables pour simplifier le nettoyage et vous laisser plus de temps pour ce qui compte réellement, c’est-à-dire profiter des moments précieux avec votre tout-petit.

Essuyez les dégâts. Bien après que leurs enfants sont propres, les mères continuent d’acheter les débarbouillettes pour bébé. Elles sont idéales pour nettoyer les petits dégâts partout dans la maison. Conservez-en dans la cuisine pour essuyer la frimousse et les petits doigts de bébé après les repas et ensuite, utilisez-les pour nettoyer la chaise haute. Elles vous permettront aussi de vous débarrasser des taches collantes sur le plancher, d’éliminer les traces de doigts sur les armoires et de ramasser les miettes qui tombent dans le tiroir à ustensiles.

Arrosez bébé et la baignoire. À l’heure du bain, rincez doucement bébé à l’aide d’une pomme de douche à main installée au bout d’un tuyau flexible. Après le bain, la pomme de douche peut servir à rincer la baignoire. Lorsque vous nettoyez la baignoire à fond, utilisez la pomme de douche pour rincer le produit nettoyant.

Rangement élégant. À la fin de la journée, les paniers décoratifs et autres contenants vous permettent de ranger les jouets hors de vue, de débarrasser le plancher et de réclamer avec force votre espace d’adulte. Il n’y a pas de règle qui vous oblige à utiliser des contenants en plastique aux couleurs vives inesthétiques qui vous rappellent à tout coup que bébé est roi et maître de votre vie! N’hésitez pas à utiliser des contenants qui s’harmonisent bien avec votre décor.

Accessoires multiples. Ayez à portée de la main plusieurs trousses de vos accessoires de nettoyage préférés afin qu’ils soient facilement accessibles lorsque les dégâts surviennent. Des essuie-tout, un aspirateur à main, un porte-poussière et un balai sont des accessoires essentiels à considérer. Placez les accessoires additionnels dans la cuisine, la salle de jeux et la salle de séjour pour être prête à toute éventualité.

L’heure du nettoyage

Les bébés adorent les horaires et les routines prévisibles; vous constaterez peut-être qu’il en est de même pour vous et le nettoyage. Songez à établir une routine vous permettant d’être plus efficace sans pour autant travailler plus fort.

Andréa, maman d’une petite fille de 10 mois nommée Lexie, a trouvé une routine qui lui convient : «Aussitôt que je couche Lexie pour sa sieste matinale, je règle la minuterie et je nettoie pendant 20 minutes. Lorsque la minuterie sonne, je m’oblige à arrêter. Le soir, je nettoie pendant 10 autres minutes aussitôt que je la mets au lit. C’est une méthode qui m’oblige à être ultra-efficace. J’accomplis beaucoup de travail tout en ayant du temps pour moi, notamment pour téléphoner à une amie, lire le livre suggéré par mon club de lecture ou faire une sieste.»

D’un autre côté, une séance-marathon de nettoyage peut aussi s’avérer très thérapeutique. Si vous avez besoin de faire le ménage sans interruption, demandez à une amie ou à un membre de la famille de garder bébé pendant quelques heures. Pourquoi ne pas échanger ce service avec une amie?

Une maison adéquatement entretenue est une bonne manière de garder votre famille heureuse et en santé. Cependant, permettez-vous d’alléger les normes de votre mère pendant cette période occupée de votre vie si vous en avez de besoin. N’oubliez pas que s’il existe une occasion de causer un dégât ou d’avaler une boule de poussière, bébé la trouvera sûrement!

Imprimer

Développement des tout-petits | Pourquoi mon petit fait ça | Huggies.com

Pourquoi mon petit fait ça?!

Les tout-petits peuvent faire des choses parfois déroutantes... et dérangeantes. Ne vous inquiétez pas : la pédiatre Kelly Desmond, de l’Hôpital de Greenville, Caroline du Sud, nous explique tout.

Accroché à Doudou

Pourquoi ils le font : Les tout-petits peuvent être partagés entre le désir d’être en sécurité avec la maman et celui de vouloir s’aventurer à l’extérieur, ce qui peut les rendre anxieux. S’accrocher à un doudou, une couverture, une poupée, un ours en peluche ou un jouet adoré les réconforte et, selon les recherches de l’Université du Wisconsin, peut même les aider à s’adapter aux situations nouvelles, comme aller chez le dentiste. Environ 60 pour cent des enfants ont un certain attachement à un objet de sécurité.

La meilleure façon de le gérer : Ne pas gérer! Le doudou est une bonne chose; en relaxant les enfants, il peut même aider à l’apprentissage, ils se sentent plus libres d’explorer leur monde (au lieu de s’accrocher à votre jambe de pantalon). Dès l’âge de 5 ou 6 ans, les enfants vont passer par une phase de plus grande indépendance et ils laisseront probablement doudou derrière eux.

Courir nu

Pourquoi ils le font : Parce que c’est amusant et qu’ils se sentent libres. Et pour certains enfants, s’habiller est une forme d’obligation, comme manger du brocoli.

La meilleure façon de le gérer : Dans l’intimité de votre salon, laissez votre enfant s’amuser dans son plus simple appareil. Lors de la fête de quartier, par contre, utilisez des mots simples pour expliquer pourquoi ce n’est pas une bonne idée. Vous pourriez dire : « Certaines personnes préfèrent que tout le monde porte des vêtements, nous allons donc respecter leur souhait et porter des vêtements d’aujourd’hui ». Il ne faut surtout pas perdre son calme : vous ne voulez pas que votre enfant ait honte de sa nudité. Au bout de 3 ou 4 fois, les enfants prennent conscience de la différence entre privé et public, et développent naturellement plus de réserve.

Ils touchent leurs parties intimes

Pourquoi ils le font : À cet âge, les enfants explorent tous les coins et recoins de leur corps. Ça peut leur faire du bien, et peut les apaiser quand ils sont énervés ou anxieux.

La meilleure façon de le gérer : Ne pas en faire une lutte de pouvoir; l’attention des tout-petits, souvent, peut être détournée par leur jouet préféré ou une activité nouvelle. Si vous pensez que le stress est en cause, cherchez-en la source et tentez de la désamorcer.

Ils se mettent les doigts dans le nez

Pourquoi ils le font : Ils sont curieux ou ils s’ennuient, ou peut-être trouvent-il ça apaisant. Les allergies et le chauffage intérieur durant l’hiver (et donc plus de crottes de nez) peut aggraver le problème.

La meilleure façon de le gérer : régler les problèmes d’allergie afin de réduire le rhume, et donner beaucoup d’eau à votre enfant pour combattre les effets desséchants de la chaleur à l’intérieur. Quand votre enfant trouve le chemin du nez, dans la voiture ou en regardant la télévision, donnez-lui quelque chose pour occuper ses mains, comme une balle en caoutchouc ou une marionnette à doigt. S’il continue à creuser, expliquez-lui que les microbes peuvent le rendre malade, que la plupart des gens pensent qu’il est impoli de se curer le nez, et que vous ne voulez pas qu’on l’embête avec ça. Apprenez-lui également à bien se moucher, ce sera une bonne chose de faite.

Manger uniquement des aliments spécifiques

Pourquoi ils le font : Insister sur certains aliments est pour les tout-petits une manière d’affirmer leur indépendance.

La meilleure façon de le gérer : Suivez le mouvement. Si votre enfant ne veut que du macaroni au fromage, servez-en matin, midi et soir – avec des accompagnements qu’il mangera, ou pas. (Gardez à l’esprit qu’avec un tout-petit il peut falloir 10 essais pour développer son goût pour un nouvel aliment.) Incitez votre enfant à essayer d’autres choses en lui donnant de petites récompenses non alimentaires, comme une histoire supplémentaire au coucher. Et détendez-vous : les enfants finissent parfois par se lasser de manger toujours et encore les mêmes choses.

Imprimer

Description de la transition vers les sous-vêtements d'entraînement

« Pour votre enfant, passer aux sous-vêtements d'entraînement est le signe tangible qu'il devient grand et qu'il doit commencer à utiliser le petit pot », déclare Page Turner, ancienne partenaire Pull-UpsMD pour l'entraînement au petit pot.

Voici quelques informations utiles de Mme Turner et de la marque Pull-UpsMD pour assurer la transition vers les sous-vêtements d'entraînement et conclure l'apprentissage de la propreté :

  • Suscitez l'enthousiasme pour cette grande étape qui est de passer aux sous-vêtements d'entraînement, semblables à des sous-vêtements « de grands ». Pour susciter l'intérêt de mes jumelles à devenir grandes, je leur ai demandé de ranger leurs sous-vêtements d'entraînement dans le tiroir de la commode, comme de vrais sous-vêtements.
  • Demandez à vote enfant de s'entraîner à les enfiler et à les retirer lui-même avant de commencer à les utiliser. Dans mon cas, l'entraînement a été très bénéfique!
  • Essayez de donner à votre enfant l'occasion de s'asseoir sur le petit pot, d'abord avec les sous-vêtements, puis sans. J'ai fait asseoir mes filles sur le petit pot après les avoir aidées à le décorer avec des autocollants, ce qui a vraiment contribué à susciter leur enthousiasme durant tout le processus.
  • Expliquez à votre enfant que lorsqu'il est mouillé, les motifs s'effacent, ce qui montre la différence entre le mouillé et le sec.
  • Célébrez le moment où votre bambin utilise correctement les sous-vêtements d'entraînement, et ce, afin d'encourager ses habitudes « de grand ». Ou marquez le coup en célébrant cet évènement à l'extérieur; mes enfants aiment toujours aller au parc pour une virée spéciale.
  • Une fois que vous aurez fait la transition des couches vers les sous-vêtements d'entraînement, ne revenez pas en arrière. Cela pourrait s'avérer déroutant et ralentir le processus Les rechutes sont inévitables, mais j'ai remarqué que les progrès de mes enfants étaient plus nombreux lorsque je les laissais en sous-vêtements d'entraînement, même lorsque nous partions en vacances.

Imprimer

Pourquoi l’enseignement de la musique est bénéfique!

On dit que la musique est un langage universel. Peu importe d’où nous venons et quels sont nos antécédents, une bonne mélodie est quelque chose que tout le monde peut comprendre et apprécier. Il doit y avoir une explication, non?

  1. Ça rehausse leur pouvoir mental

    Vous voulez donner à votre enfant un avantage intellectuel? La musique peut le faire. «De plus en plus d’études montrent une corrélation entre le haut niveau d’éducation qu’atteignent les enfants et le fait qu’ils soient exposés à la musique», selon la spécialiste en musique Meredith LeVande de MonkeyMonkeyMusic.com. «La musique stimule tout simplement les parties du cerveau qui sont liées à la lecture, les mathématiques et le développement affectif.

  2. Ça améliore leur mémoire

    Où est passé ce soulier? Voilà une question qui est posée beaucoup trop souvent dans de trop nombreuses maisons où il y a des enfants. Aidez vos enfants à se souvenir davantage (et à apprendre davantage!) grâce à la musique. «D’autres recherches ont démontré que la participation à la musique en bas âge peut contribuer à l’amélioration de la mémoire et de la capacité d’apprendre d’un enfant, en stimulant différents modèles du développement du cerveau», selon le Maestro Eduardo Marturet, chef d’orchestre, compositeur et directeur musical de l’Orchestre symphonique de Miami.

  3. Ça les aide socialement

    Apprendre à jouer d’un instrument peut aider un enfant à sortir de son isolement social, disent les experts. «Socialement, les enfants qui se joignent à un groupe ou à un ensemble musical acquièrent des compétences élémentaires, par exemple dans les rapports avec les autres, comment travailler en équipe et apprécier les récompenses que procure le travail d’équipe, ainsi que le développement de compétences en leadership et la discipline», selon Maestro Eduardo Marturet qui supervise également le programme MISO pour jeunes artistes dans le sud de la Floride, un programme qui permet aux jeunes musiciens de parfaire leurs compétences musicales dans le cadre d’un orchestre professionnel.

  4. Ça raffermit la confiance

    Y a-t-il des secteurs dans la vie qui ne sont pas améliorés par la confiance en soi? Probablement pas. Si vous voulez que votre enfant acquière de la confiance, l’apprentissage d’un instrument de musique peut y contribuer.

    «Ils considèrent qu’ils peuvent acquérir des compétences par eux-mêmes, qu’ils peuvent s’améliorer sans cesse», déclare Elizabeth Dotson-Westphalen, professeur de musique et interprète.

  5. Ça enseigne la patience

    Nous vivons dans un univers où la gratification doit être instantanée, mais dans la vraie vie il faut de la patience. Lorsque vous jouez dans un groupe ou un orchestre (ce qui est le cas pour la plupart des musiciens), vous devez attendre que ce soit votre tour de jouer, sinon c’est la cacophonie. Vous apprenez ainsi à être patient. «Vous devez travailler dans un groupe pour faire de la musique», déclare Elizabeth Dotson-Westphalen.

  6. Ça les aide à communiquer

    Qui ne ressent pas un manque de communication parfois dans sa vie? La musique comble ce besoin de communication qu’ont les enfants (aussi bien que les adultes!). «Elle comble un besoin de décrocher des soucis de la vie, mais contrairement à d’autres moyens que les gens utilisent aux mêmes fins, comme les excès de nourriture et de boisson, le temps perdu à regarder la télé ou à naviguer sur Internet, la musique rend les gens plus vivants et davantage en communication avec les autres», déclare Michael Jolkovski, un psychologue spécialisé auprès des musiciens.

  7. C’est un apprentissage constant

    Il y a des domaines où vous n’arrivez jamais à tout apprendre. La musique est un de ces domaines. «C’est illimité; il y a toujours quelque chose de plus à apprendre», déclare Michael Jolkovski.

  8. C’est une grande forme d’expression

    Les gens se donnent beaucoup de mal pour s’exprimer. Mais comment les jeunes peuvent-ils y parvenir? Un des meilleurs moyens se trouve dans les arts, comme la musique. «C’est un plaisir et ça permet d’exprimer les subtiles émotions de la vie pour lesquelles il n’y a pas de mots», explique Michael Jolkovski.

  9. Ça enseigne la discipline

    Il y a cette blague populaire qui commence ainsi : «Comment se rendre à Carnegie Hall?» La réponse? «Pratiquez, pratiquez, pratiquez.» En musique, pour s’améliorer il faut non seulement réussir en classe, il faut aussi passer beaucoup de temps à pratiquer en dehors des leçons. Pour cela, il faut de la discipline. «Exposer les enfants aux instruments de musique, voilà le secret. Ils sont naturellement curieux et s’intéressent beaucoup aux instruments de musique; de plus, la discipline que les parents ET les enfants acquièrent alors est en soi une leçon», soutient Mira Stulberg-Halpert de 3D Learner Inc., qui travaille avec des enfants qui souffrent de THADA (trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention).

  10. Ça favorise la créativité

    Surtout, jouer d’un instrument – particulièrement à mesure que les enfants progressent – est une entreprise de création. La créativité est une bonne chose pour l’esprit, le corps et l’âme.

Imprimer

Description des outils essentiels à l'entraînement au petit pot

Julie, ancienne partenaire Pull-UpsMD pour l'entraînement au petit pot et mère au foyer d'une fillette de quatre ans et d'un garçon de sept ans, offre son expérience basée sur son vécu.

Nous avons discuté avec Julie de l'apprentissage de la propreté et des mesures qu'elle a prises pour faire en sorte que ses bambins se sentent « comme des grands ».

Avoir une méthode facilite l'entraînement au petit pot

Tous les parents savent que le processus d'entraînement au petit pot n'est pas quelque chose que l'on peut aborder sans préparation ou en s'attendant à ce que notre enfant réussisse son entraînement en une semaine. L'entraînement au petit pot nécessite, avant de commencer, l'élaboration d'un système comprenant la découverte des bons outils, la recherche d'informations sur le sujet, l'obtention du soutien de la famille et des proches et une préparation pour affronter, en tant que parent, un processus qui pourrait prendre de huit à dix mois.

Lorsque mes enfants ont affiché de l'intérêt et des signes de préparation, comme vouloir s'asseoir sur le petit pot et porter des sous-vêtements pour les grands, je me suis rendue chez des amis qui venaient tout juste d'entraîner leurs enfants au petit pot pour obtenir des conseils, explique Julie. Ils m'ont aidée à prendre conscience que je devais prendre des mesures afin de nous préparer, mes enfants et moi, à l'entraînement. Leur compréhension et leur soutien m'ont beaucoup aidée.

Julie suggère que les parents formulent des attentes réalistes et qu'ils comprennent qu'un entraînement au petit pot réussi doit être abordé avec constance et patience. Tous les enfants sont différents et l'entraînement de certains d'entre eux peut être plus long qu'à l'habitude. Une étude menée par le Medical College of Wisconsin révèle que l'entraînement au petit pot d'un enfant prend en moyenne huit mois.

Julie suggère également aux parents d'identifier les personnes qui pourraient constituer un réseau de soutien, comme un conjoint ou une conjointe, des parents ou des amis. Elles pourront aider à mettre un peu d'humour dans ces jours difficiles et contribuer à maintenir la constance de l'entraînement si elles y participent. Pour Julie, cela signifiait apprendre de sa meilleure amie.

Lorsqu'elle a entraîné son premier enfant à la propreté, Julie a effectué des recherches pour tout savoir sur le sujet. Elle suggère également de tirer parti des sites Web qui offrent des conseils utiles aux parents sur toutes les étapes de l'éducation des enfants, comme www.Pull-Ups.com, qui proposent des séries d'activités et des ressources utiles, comme Débuts de grand ou la Liste de préparation Big Kid qui aident les parents à reconnaître à quelle étape de l'entraînement au petit pot leur enfant se trouve. Les livres, les magazines et les conseils d'autres mamans offrent aussi des lignes directrices sur ce qu'il faut et ne faut pas faire pendant l'entraînement au petit pot.

Julie a également découvert que le fait d'engager son bambin dans le processus décisionnel le motivait à poursuivre avec le système d'entraînement choisi.

Nous avons fait en sorte que le fait de se rendre au magasin pour choisir le petit pot et les sous-vêtements d'entraînement soit une occasion spéciale, et ce, tant pour mon fils que pour ma fille, explique Julie. Nous voulions vraiment leur faire savoir qu'ils n'étaient plus des bébés, alors nous sommes passés aux sous-vêtements d'entraînement Pull-UpsMD et nous avons commencé à leur expliquer ce que devenir grand veut dire.

Au cours du processus, il est important d'accompagner votre enfant avec des encouragements, des câlins et des récompenses. Julie et son mari récompensaient leurs enfants avec des autocollants et de petits jouets. Cependant, chaque enfant est différent, alors choisissez des récompenses qui plairont à votre enfant et qui le motiveront.

Vous apprendrez qu'en tant que parent, vous ne pouvez forcer le processus ou vous mettre en colère. Chaque enfant réussira l'entraînement à son propre rythme », conclut Julie. « Gardez espoir... pour chaque deux pas en avant, vous ferez un pas en arrière, mais lorsque vous aurez trouvé le système qui fonctionne pour votre enfant, accrochez-vous-y. Il utilisera le petit pot de lui-même en un rien de temps.

Veillez à posséder ces outils essentiels lorsque vous entraînerez votre enfant au petit pot.
  • Du soutien de la part de la famille et des amis
  • De l'information générale provenant de livres, de magazines ou de votre pédiatre
  • Un petit pot
  • Lingettes jetables dans les toilettes Big Kid* de Pull-UpsMD
  • Des sous-vêtements d'entraînement jetables Pull-UpsMD
  • Un système de recompenses
  • Accès facile au www.pull-ups.com et à l'application Big Kid de Pull-Ups*

Imprimer
Parcourir le contenu
Fermer
close

Notre système de points a changé

Nous modifions notre système de points de récompenses afin d'améliorer le programme de Récompenses Huggies® pour vous offrir plus de manières d'accumuler des points. Nous décuplons le coût des récompenses sur les articles. Mais pas de souci, votre solde de points est aussi multiplié par 10!

Our Points structure has changed

Découvrez ce qui a changé en matière de récompenses

Regardez cette vidéo utile pour en savoir plus sur les grandes améliorations apportées au programme de récompenses Huggies®.

Dites adieu aux codes de récompenses

Vous l'avez demandé, nous avons écouté! Voici la nouvelle manière d'accumuler vos points de récompenses Huggies®. Vous pouvez dorénavant accumuler des points plus rapidement en téléversant et en envoyant une photo de votre reçu de caisse pour tous vos achats de couches et lingettes Huggies® préférées.  

Huggies Rewards Submit Receipts instead of Rewards Codes

Envoyer vos reçus

Il existe une manière plus rapide d'accumuler des points de récompenses Huggies®! Accumuler des points en téléversant et en envoyant une photo de votre reçu de caisse pour les couches et lingettes Huggies®. Vous obtiendrez même deux fois plus de points lors de votre premier envoi de reçu! 

Soumettre mon premier reçu
Huggies Rewards Submit a receipt for points

Obtenir plus de points!

Dorénavant, il y a plus de manières d'accumuler des points! En lisant des articles, en répondant à des sondages, ou en échangeant sur Facebook ou Twitter. Plus de manières d'accumuler = plus de raisons d'aimer Huggies!

Ma page de points supplémentaires
Huggies Rewards Contact Us

Bienvenue, !

We're Sorry. The Huggies Rewards service is under maintenance and is temporarily unavailable. Please try again later.

Inscrivez-vous aux Récompenses Huggies

En cliquant sur INSCRIPTION, vous acceptez les conditions générales et Huggies® récompenses les conditions générales.

Adhérez dès aujourd'hui et recevez 500 points gratuitement! Vous commencerez aussi à accumuler les points de récompense à chaque achat. Vous pourrez ensuite utiliser les points accumulés pour obtenir des cartes-cadeaux, des couches et des lingettes gratuites, et bien plus encore!

En quittant cette page, vous serez déconnecté de votre compte Huggies. S'il vous plaît compléter votre profil de rester signé en

Retour au sommet

©2016 KCWW. TOUS DROITS RÉSERVÉS

AdChoices