Aidez-moi à raffiner mes résultats
Filtrer
Désactiver le filtre
Type de contenu
Âge du bébé

Les premières semaines à la maison

Lorsque vient le temps de ramener bébé à la maison, Huggies est là pour vous donner un coup de main lors des premières semaines. Nous avons préparé une liste de tout ce dont vous avez besoin pour que vous et votre bébé vous sentiez à l'aise à la maison.

Nous sommes désolés, aucun résultat n'a été trouvé.

  • Utilisez moins de filtres
  • Réinitialiser vos critères et essayer différents filtres

Ou essayez parcourant toutes les catégories .

Aidez votre chien à s'attacher au nouveau bébé

Je ne suis pas une personne à chiens. Je suis plutôt une personne à bébés. Ma meilleure amie a un chien (un gros chien) qui lèche le visage de son bébé, court autour et me rend folle.

Étrangement, toutefois, ils semblent s'entendre comme deux colocataires complices.

Bella l'adore et il adore Bella. Il y a néanmoins eu quelques lourdes adaptations au début et il en reste à faire. Si vous avez un chien, vous pouvez commencer à lui faire accepter la présence du bébé à venir avant même la naissance.

Permettez à votre animal familier d'entrer dans les mêmes pièces où votre bébé passera beaucoup de temps — par exemple, la chambre du bébé ou la salle à manger. Toutefois, si ce n'est déjà fait, commencez tout de suite à voir à ce qu'il ne saute pas sur les meubles, car il risquerait de faire tomber un objet sur lequel se trouverait bébé ou de faire tomber quelque chose sur bébé.

Si votre chien est calme comme une image dans la chambre de bébé, donnez-lui beaucoup d'affection et de récompenses.

J'ai lu une suggestion qui consistait à acheter une poupée de bébé qui pleure pour habituer votre chien à vous voir porter l'enfant, ce qui me paraît une drôle d'idée. J'ai néanmoins entendu dire que cela pourrait marcher.

Si votre bébé est né à la maison, empêchez votre chien d'entrer dans la pièce jusqu'après la naissance, puis sortez une couverture qui porte l'odeur du nouveau-né pour lui faire renifler. Faites-en de même si vous rentrez de l'hôpital.

Soyez prudents. À présent que vous êtes parents, la sécurité de votre bébé est prioritaire. J'ai vu des bébés se faire blessé par des chiens parce que la famille avait « supposé » que le chien finirait par se calmer et accepter l'enfant. Ce ne sont pas tous les chiens et tous les bébés qui peuvent coexister pacifiquement. Cela pourra vous briser le cœur, mais le bébé passe en premier. Si, après plusieurs mois, votre animal ne s'est toujours pas adapté, s'il saute encore sur les meubles ou s'il essaie de mordre le bébé, le moment est venu de lui chercher un nouveau foyer.

Imprimer

Perdre les kilos en trop après l’accouchement : quand est-ce que tout ça va reprendre sa bonne taille?

Perdre les kilos en trop après l’accouchement : quand est-ce que tout ça va reprendre sa bonne taille?

La bosse a disparu (enfin, presque) – mais il y a d’autres choses encore un peu énoooormes…
Est-ce que vous arriverez à rentrer de nouveau dans ce Wonderbra? Jetez un coup œil à quand vous allez retrouver votre ligne.

Quand est-ce que mes abdos seront de nouveaux plats?

Pendant les trois ou quatre premières semaines après l’accouchement, il est tout à fait normal que votre ventre soit distendu (à moins que vous soyez un top model, auquel cas il n’y a rien de normal chez vous). Votre utérus n’a pas encore repris sa taille d’avant, et vos muscles abdominaux sont encore lâches de l’accouchement. Une combinaison d’exercices post-partum comme un entraînement cardio, un entraînement avec des poids, et des abdos, devrait vous permettre de rentrer à nouveau dans votre bikini d’avant Bébé dans six à neuf mois. Demandez juste l’accord de votre gynéco/obstétricien avant de commencer un entraînement. « Pour moi, continuer à faire du yoga après la naissance de mon fils m’a vraiment aidée à me sentir mieux concernant mes abdos mous et mes hanches larges, » raconte Donna Raskin, un enfant, Princeton, New Jersey.

Quand est-ce que ma poitrine va retrouver sa taille normale??

Si vous allaitez, la taille de vos bonnets peut être même encore plus large que pendant la grossesse, au moins pendant les six premiers mois, explique Mary Rosser, médecin, gynéco/obstétricienne au Montefiore Medical Center in New York City. Une fois le sevrage fini et vous revenue à votre poids d’avant la grossesse, vous reviendrez à votre taille habituelle de soutien-gorge aussi. Si vous lui donnez le biberon, votre poitrine mettra environ quatre mois à reprendre sa taille. Et même là, elle peut ne pas être exactement comme avant.

Quand est-ce que je vais récupérer mes pieds d’avant?

Si votre collection de chaussures d’avant la grossesse prend la poussière dans le placard, vous devez vous en prendre à vos hormones. « Elles font enfler les pieds, donc vous pouvez prendre une taille pendant la grossesse », explique le Dr Rosser. C’est sûr que ça n’aide pas quand c’est enflé, mais une fois que votre bébé est né, vous devriez retrouver vos jolis pieds sexy en deux mois.

Beaucoup de femmes disent qu’elles en sont arrivées non seulement à accepter les changements de leur corps après l’accouchement, mais qu’elles se sentent bien avec. « Je sais que j’aurai toujours ce petit peu de graisse autour de mon nombril, même si je fais de l’exercice. Et vous savez quoi, ça me va bien, » dit Michelle Spracklin, un enfant, British Columbia, Canada. « J’ai un fils magnifique au lieu d’un estomac plat, et franchement je pense que c’est une super affaire. »

Imprimer

À la manière de papa

Haut dans les airs?

Papa est encore en train de lever bébé jusqu’au plafond. Votre coeur se serre, mais bébé gazouille de plaisir. Vous savez qu’il n’y a aucun danger, mais vous voulez quand même intervenir. Vous n’êtes pas seule.

Pour beaucoup de nouvelles mamans, le sentiment d’amour et l’instinct protecteur qu’elles éprouvent pour bébé peuvent être démesurés. Parfois, quand vous voyez votre mari jouer avec votre bébé d’une façon différente de la vôtre, il peut être difficile de tracer la frontière entre la surprotection et l’inquiétude raisonnable.

Le plaisir, absolument. Mais la sécurité avant tout.

Vous voulez être certaine que quiconque prendra un bébé de moins de quatre mois soutiendra toujours son cou et sa tête; ne le lancera pas dans les airs, ne le secouera pas par les épaules et ne le mettra pas encore dans un centre d’activités ou un porte-bébé dorsal. Mais bébé peut profiter d’une exposition à plusieurs styles. Des voix différentes favorisent son apprentissage du langage. Le fait d'être pris dans les bras et portée par d'autres lui donnera une nouvelle perspective sur le monde (en plus de soulager momentanément les bras de maman).

Papa peut porter bébé les bras repliés en berceau, verticalement le bedon contre sa poitrine, ou dans le creux du bras en lui soutenant la tête et le cou – autant d'expériences sans danger pour bébé qui procurent des moments magiques de partage. Le fait de faire passer beaucoup de temps au père avec son bébé dans les bras peut renforcer son lien avec l'enfant ainsi que sa confiance dans ses compétences paternelles.

Vas-y, papa

Le temps passé avec papa enrichit le répertoire d'expériences de votre bébé et, qui sait, Monsieur découvrira peut-être même de nouvelles techniques pour le calmer ou de nouveaux jeux dont vous pourrez profiter tous les trois.

Sandy et Marcie Jones sont les auteurs de Great Expectations : Best Baby Gear. Commandez votre exemplaire chez Barnes & Noble

Un article de la marque HUGGIES®

Imprimer

Conseils pour les nouveaux papas | Les surprises dans la paternité | Huggies.com

Hello, les papas : qu’est-ce qui vous a surpris, dans la paternité?
Les pères partagent les choses qu’ils n’ont jamais vu venir – le bon, le déstabilisant, et le très très mignon.

« J’ai été surpris de voir que ma femme n’était pas la seule à avoir de l’intuition. Cela peut sembler le fait du hasard que mon bébé plisse les yeux et fronce le nez, mais moi je sais que cette moue particulière est le premier signe pour que je prenne une couche propre et des lingettes, dans la seconde qui suit! »

– Will Davids, père de deux enfants, Edina, Minnesota.

« J’ai pensé à la naissance de ma fille un million de fois, mais je n’étais absolument pas préparé pour le moment où le personnel hospitalier laisse le nouveau-né avec vous – ni pour le mois qui a suivi. Le livre de ma femme sur les bébés s’est avéré très pratique pour le changer, lui faire faire un rot, pour tout. Maintenant je suis un pro! »
— Stan Horaczek, père de deux enfants, Albany, New York

« Je peux maintenant m’imaginer sans mal ce que veut dire vouloir, sans aucune hésitation, donner sa vie à quelqu’un d’autre. Je suis tombé amoureux d’une façon que je n’imaginais même pas possible ».
— Bill Morse, père d’un enfant, Portland, Maine

« Quand j’étais enfant, j’ai juré que je laisserais à mon enfant beaucoup de liberté – ma mère me surprotégeait. Maintenant je suis encore plus parano qu’elle! C’est facile de ne pas quitter ma fille des yeux, c’est un bébé. Et j’ai donné à mon fils un émetteur-récepteur portatif, le bon vieux "walkie-talkie", tout comme celui que les contremaîtres utilisent dans la construction. Quand on est dans un endroit où il peut courir et s’éloigner, comme au parc, il a le sien et j’ai le mien. Toutes les quelques minutes, je dis quelque chose comme "Au rapport, immédiatement!" »
— Jim Lin, père de deux enfants, Arcadia, Californie

« Je ne m’attendais pas à ce que la paternité renforce mes liens avec ma femme. La voir à l’œuvre en tant que mère a ajouté toute une dimension à mon appréciation de sa personne ».
— Stu Weiner, père de deux enfants, Norwalk, Connecticut

« Je pensais que je devrais apprendre à mon fils à se tenir debout, à marcher et à se nourrir, mais il comprend toutes ces choses de lui-même, et à toute vitesse. Moi je suis là pour l’acclamer, et pour limiter les dégâts ».
– Aaron Newman, père d’un enfant, Austin, Texas

« Au moment où j’ai entendu mon premier enfant pleurer, toutes mes priorités ont changé. Le bonheur de mon fils et son bien-être sont, de loin, les choses les plus importantes au monde pour moi maintenant ».
– Cory Torecek, père de deux enfants, Highlands Ranch, Colorado

Imprimer

Choix de tire-lait| Ce qu’il faut savoir pour tirer son lait | Huggies.com

Ce qu’il faut savoir pour tirer son lait : la vérité toute nue

Que vous veuillez retourner travailler ou que vous souhaitiez que votre conjoint participe aux boires, un tire-lait fait probablement partie de votre liste des indispensables pour bébé. Toutefois, avant de l’acheter, lisez ce qui suit.

Achetez-le après l’arrivée de Bébé

« Si vous n’avez aucun problème d’allaitement post-partum et que bébé boit bien, il n’y a en général pas de raison de tirer votre lait après l’accouchement », dit Sheela Geraghty, médecin, pédiatre et consultante en allaitement et également directrice médicale du Centre de médecine de l’allaitement au Centre médical de l’Hôpital pour enfants de Cincinnati. Par contre, s’il s’avère que vous avez besoin d’une pompe pendant les premières semaines, mieux vaut louer un tire-lait à l’hôpital parce qu’ils sont beaucoup plus efficaces que ceux que l’on trouve dans le commerce. Après ces quelques premières semaines, vos seins se seront habitués à une bonne production de lait, et vous pourrez passer à un tire-lait acheté en magasin si vous le souhaitez. Autre astuce : avant la naissance, demandez une carte-cadeau de magasin d’articles pour bébé au lieu d’un tire-lait. « De cette façon, si vous décidez finalement que vous ne voulez pas ou que vous n’avez pas besoin d’un tire-lait, vous pourrez prendre des couches ou d’autres choses à la place », dit la docteure Geraghty.

Parlez à d’autres mamans

Électrique ou manuel? Simple ou double? La docteure Geraghty, elle-même mère de triplés, remarque que la plupart des mamans qui travaillent préfèrent le tire-lait électrique et double parce qu’elles peuvent tirer plus de lait en peu de temps. « J’avais un tire-lait électrique et un manuel, et, même si je préférais l’électrique, j’ai trouvé que l’appareil manuel était plus pratique pour les déplacements », dit Libby Fearnley, mère d’un enfant, Pottstown, Pennsylvanie. Certaines mamans trouvent que les tire-lait manuels sont moins faciles à utiliser. « Je n’aimais pas le fait que j’avais besoin de mes deux mains », note Jill Alie, mère de trois enfants, Cumming, Géorgie. « Quand je posais ma fille pour tirer le lait, elle pleurait ».

Rappelez-vous qu’il n’y a pas de taille unique

« Je ne produisais pas suffisamment de lait pour ma fille quand je suis retournée travailler », dit Liz Litts, mère de deux enfants, Stillwater, New York. « Et puis j’ai lu que parfois le problème venait de la mauvaise taille de l’embout. J’ai opté pour une taille plus grande et ça m’a bien aidée! » Si l’embout vendu avec le tire-lait (taille moyenne) est trop étroit ou trop lâche, il vous faudra en acheter un mieux adapté sur Internet ou dans un magasin d’articles pour bébé.

Habituez-vous à allaiter avant de tirer du lait

« Beaucoup de mères pensent qu’elles ont besoin d’un congélateur rempli de lait avant de pouvoir recommencer à travailler, donc elles tirent leur lait immédiatement après l’accouchement », dit la docteure Geraghty. « Mais tirer votre lait trop tôt peut gêner l’installation d’un bon rythme d’allaitement – un bébé accroché à votre sein longtemps et souvent est la meilleure façon d’établir une bonne production de lait ». Même si vous retournez travailler seulement 6 semaines après l’accouchement, c’est une bonne idée d’attendre au moins deux ou trois semaines après la naissance pour commencer. Bon lait!

Imprimer

Voyager avec un bébé

Votre liste de bagage vous permettra de vous assurer que rien n'est oublié lorsque vous planifiez un voyage avec bébé.

Les essentiels du sac à couches

Peu importe la destination, peu importe la durée du séjour, assurez-vous d'apporter un sac à couches bien rempli :

  • Couches : Vous ne pouvez pas contrôler les embouteillages ni les retards de vols, mais vous pouvez vous assurer d'avoir plus de couches que nécessaire en main. Apportez-en plus que nécessaire, et placez le reste dans une valise.
  • Débarbouillettes : Les débarbouillettes jetables sont pratiques non seulement pour le changement de couches, mais également pour nettoyer le visage et les mains de bébé. Utilisez-les également pour nettoyer les surfaces comme les chaises hautes des restaurants. Apportez du désinfectant pour vos mains à utiliser après le changement de couches.
  • Alèse à langer : Apporter vos propres alèses à langer est une façon simple de vous assurer de toujours avoir un endroit propre pour changer votre bébé. Utilisez-les sur les tables à langer des toilettes publiques, sur les lits d'hôtel et sur d'autres surfaces avec lesquelles bébé entre en contact.
  • Sacs en plastique : Apportez des sacs d'épicerie en plastique. Utilisez-les pour y placer les couches souillées et d'autres déchets. Ils sont également parfaits pour les vêtements souillés de bébé.
  • Écran solaire : Gardez l'écran solaire à portée de main. Votre bébé peut être brûlé par le soleil à travers les vitres de la voiture ou lors de courts arrêts dans des haltes routières ensoleillées.
  • Médication : Si votre bébé prend des médicaments, gardez-les dans votre sac à main ou dans le sac à couches pour qu'ils soient facilement accessibles et qu'ils risquent moins d'être perdus avec une valise.

Les essentiels de la glacière

Que vous allaitiez votre bébé ou qu'il mange des aliments solides (ou les deux), vous voudrez avoir une réserve de nourriture plus que suffisante dans votre sac isotherme pratique :

  • Aliments Encore une fois, préparez-vous en fonction de possibles retards de vols en apportant suffisamment d'eau, de préparation pour nourrissons, de jus, de nourriture de bébé — selon ce que mange votre enfant à la maison. (Apportez des collations pour vous aussi!)
  • Contenants pour les breuvages : Apportez au moins une bouteille ou tasse séparée pour chaque type de breuvage (eau, lait) que boit votre bébé.
  • Bavettes Apportez des bavettes jetables pour éviter de salir trop de vêtements.
  • Débarbouillettes : Gardez également quelques débarbouillettes pour bébés dans votre glacière. Lorsque bébé aura faim, vous n'aurez pas à les chercher dans le sac à couches.

Les essentiels des valises

Les bébés ont besoin de suffisamment d'effets pour leur réserver une valise. Voici certains des indispensables :

  • Vêtements : Ça semble évident, mais ne sous-estimez pas le nombre de changements de vêtements qui peuvent être nécessaires pour un bébé au cours d'un voyage.

    Il y a de la nourriture renversée, des fuites provenant de la couche, des endroits trop frais et d'autres trop chauds. Plus votre bébé sera confortable, moins il sera grincheux. Et n'oubliez pas les pyjamas!

  • Couches : Même si vous en avez plusieurs dans le sac à couches, vous en aurez besoin de nombreux autres. Apportez également des maillots de bain si vous prévoyez patauger dans l'eau avec votre petit.
  • Couvertures : Nos mères et nos grands-mères comprenaient la valeur de la couverture pour bébé. Elle est petite, douce et légère et sert à de multiples emplois — de couverture pour le repos à protection contre le vent et le soleil. Les mères qui allaitent les trouvent utiles lorsqu'elles allaitent en public, et les couvertures pour bébés sont idéales pour les arrêts aux haltes routières lorsque vous voulez simplement vous étirer sur le gazon un moment.
  • Articles de toilette : Lorsque vous préparez vos produits de soins, ajoutez également ceux de bébé — shampooing, nettoyant pour bébé, peigne, et brosse à dents. Les savons à l'hôtel — et même ceux à la maison de grand-papa — peuvent être trop forts pour la peau délicate de votre bébé.
  • Jouets : Assurez-vous d'apporter certains articles pour divertir votre petit. S'il a un article rassurant préféré, gardez-le dans votre sacoche ou dans le sac à couches. Tous les autres articles — livres, jouets et musique — peuvent être rangés jusqu'à ce que vous arriviez à destination.
  • Fournitures de premiers soins : Soyez prêt. Apportez de la crème pour l’érythème fessier (ou de la gelée pour bébé ou ce que vous utilisez à la maison pour soigner les fesses endolories), un écran solaire, un thermomètre, un aspirateur nasal et d'autres articles de premiers soins de base dont vous pourriez avoir besoin, comme des pansements ou un onguent anti-démangeaisons. Apportez également les renseignements nécessaires en cas d'urgence, y compris l'historique de vaccination de votre bébé et les coordonnées du pédiatre.

Les divers essentiels

Apportez ces articles pour un voyage plus adapté aux besoins de bébé :

  • Appareil photo : Votre famille créera des souvenirs des premières vacances de bébé, alors gardez votre appareil photo ou votre caméscope à portée de main pour tout enregistrer.
  • Articles de sécurité : Mettez votre lieu d'hébergement à l'épreuve de bébé avec des articles de sécurité, spécialement si votre petit voyageur est mobile. Un moniteur, des couvre-prises, et même des protecteurs de poignée de porte ou des loquets pour armoires ne prendront pas tellement d'espace dans la valise, mais vous procureront une grande tranquilité d'esprit.
  • Veilleuse : Placer une veilleuse près du lit de bébé vous aidera tous les deux à vous retrouver dans cet environnement inconnu durant les réveils nocturnes.
  • Lit portable : Les parcs pliables modernes sont idéaux pour les voyages, particulièrement s'il n'y a pas d'articles pour bébé à destination. Si un lit de bébé est disponible dans votre chambre d'hôtel, apportez au moins vos propres draps pour son lit.
  • Déplacements de bébé : Si vous prévoyez marcher beaucoup, un porte-bébé vous permettra d'avoir les mains libres tout en gardant votre petit près de vous. Il est souvent possible de louer des poussettes, mais il serait peut-être bien d'en apporter une pliable au cas où.

Finalement, faites-le plein de patience. Les vacances en famille ne sont pas exactement les mêmes que celles que vous auriez prises seule ou en couple. Vous ne vous reposerez peut-être pas autant qu'avant, mais le fait de découvrir votre destination à travers les yeux de votre nouveau bébé vaut grandement ce sacrifice.

Imprimer

Trois choses à garder en tête avant de voyager

Respectez votre horaire habituel

Essayez de planifier votre départ autour de l'heure de la sieste ou du coucher de bébé — s'il en a une. De cette façon, votre bébé dormira au moins une partie du voyage. «Je recommanderais aux parents d'éviter d'interrompre l'horaire de sommeil d'un bébé avant un vol», affirme Daniel R. Bronfin, M.D., professeur de pédiatrie clinique à la Faculté de médecine de l'Université Tulane à la Nouvelle-Orléans et médecin à l'hôpital Ochsner Foundation Hospital de la Nouvelle-Orléans. «Tenter de priver un bébé de sommeil, par exemple, afin qu'il dorme dans l'avion, tourne souvent mal.»

Planifier

Catharine Shaner, M.D., FAAP, pédiatre et conseillère auprès du American Safety and Health Institute in Holiday, en Floride, recommande aux parents de tenter de planifier les vols hors des heures ou des jours de pointe, pour qu'ils soient moins bondés et moins surstimulants pour votre bébé, ce qui peut le rendre difficile. Elle recommande également aux parents d'appeler et de confirmer leurs itinéraires de vol à l'avance. Au même moment, présentez vos besoins spéciaux en matière de sièges, comme demander un siège près cloison — où il n'y a aucun siège devant le vôtre — ce qui devrait vous offrir le plus d'espace disponible.

«Certaines compagnies aériennes n'offrent pas ces sièges à l'avance et, parfois, les sièges près cloison peuvent se trouver dans la rangée des issues de secours», dit le Dr Shaner. Les rangées des issues de secours ne sont habituellement pas offertes aux parents voyageant avec de jeunes enfants.

Si vous ne pouvez avoir de siège près cloison, demandez à être assis dans un endroit «bruyant» de l'avion, recommande la grande voyageuse Phoebe Dey d'Edmonton, Alberta, au Canada. «Je crois que la plupart des compagnies aériennes le font de toute façon, mais si ce n'est pas le cas, je le demanderais», dit-elle. «La plupart des bébés étaient assis au milieu de l'avion, juste au-dessus des moteurs. Non seulement ce bruit assourdit en partie le son des bébés qui pleurent, mais la vibration semble endormir les bébés rapidement.»

Elizabeth Pantley, experte du parentage et auteure du livre Gentle Baby Care, affirme que les parents devraient également demander aux compagnies aériennes si elles offrent certains services aux familles qui voyagent avec des bébés. «Certaines compagnies offrent des lits, l'enregistrement des poussettes aux portes d'embarquement ou des privilèges d'embarquement prioritaire.»

Quoi apporter

Vous aurez probablement rempli vos valises de tous les essentiels, mais n'oubliez pas d'apporter un sac à couches — préférablement un que vous pouvez transporter comme un sac à dos — pratique et rempli de ce qui suit :

  • Beaucoup de couches, des débarbouillettes et de la crème contre l'érythème fessier pour le voyage. (Demandez à vos amis ou à vos proches d'avoir des couches disponibles à votre destination finale.)
  • Un sac pour y placer les couches souillées, particulièrement si vous utilisez des couches en tissu.
  • Une bouteille de désinfectant pour les mains afin que vous puissiez vous «laver» les mains lorsque vous n'avez pas accès à l'eau.
  • Des bouteilles et des suces supplémentaires.
  • Une couverture pour bébé — bien pour la chaleur, mais également pour l'intimité lors de l'allaitement.
  • Un ensemble de vêtements de rechange — ou deux — pour bébé. Vous voudrez peut-être également l'habiller en plusieurs couches, puisque les avions peuvent être froids ou devenir très chauds!
  • Un haut de rechange pour vous (au cas où vous allaitiez et que du lait maternel s'écoule).
  • Une alèse à langer de voyage ou des alèses jetables.
  • Une petite bouteille de désinfectant en vaporisateur ou des débarbouillettes qui éliminent les bactéries et les virus afin de nettoyer les surfaces où vous changerez votre bébé, comme Lysol ou VIROFREE.
  • Une bouteille d'eau pour mélanger la préparation pour nourrissons et pour vous garder hydratée! Assurez-vous de demander une tasse d'eau chaude à l'agent de bord pour y réchauffer le biberon de préparation pour nourrissons ou de lait maternel.
  • Une bavette, un bol, une cuillère et de la nourriture pour bébé si votre bébé mange des aliments solides, ainsi que des collations destinées aux bébés qui mangent des aliments solides.
  • Un chiffon pour nettoyer rapidement les dégâts ou les reflux.
  • Une glacière pour garder au froid les biberons de lait maternel.
  • Certains jouets pour divertir bébé.

Vous voudrez peut-être aussi apporter une poussette canne — peut-être une qui s'incline — ou un porte-bébé frontal pour se déplacer plus facilement dans l'aéroport. Habituellement, vous pourrez enregistrer votre poussette tout juste avant l'embarquement et elle sera placée avec les bagages. Les employés de la compagnie aérienne vous l'apporteront ensuite dès que vous débarquerez de l'avion.

Kerry Zarend Camp de Memphis, Tennessee, a pris l'avion pour la première fois avec son fils alors que ce dernier avait trois mois. «Je l'ai allaité au décollage et à l'aterrissage — ce qui a fait rougir beaucoup d'hommes d'affaires!» raconte-t-elle. «Les agents de bord ont été très serviables et l'un d'eux a été ravi de prendre mon bébé pendant que j'utilisais les toilettes. Évidemment, mon père s'est trompé de terminal et est arrivé en retard, alors nous avons attendu longtemps. J'étais très heureuse d'avoir ma poussette!»

Christina Tillsley, de Franklin Lakes, New Jersey, qui a pris l'avion avec son bébé lorsqu'il n'avait que quelques mois, recommande de changer la couche de votre bébé tout juste avant l'embarquement. «Apportez beaucoup de débarbouillettes et de sacs [en plastique refermables], en plus des objets que votre petit affectionne particulièrement,» ajoute-t-elle.

En plus d'apporter les articles essentiels, Dr Bronfin suggère également de tenter de vous faire des amis parmi vos voisins dans l'avion. «Vous serez un peu moins mal à l'aise si votre bébé hurle ou les salit», ajoute-t-il.

Pantley dit que si votre bébé est mécontent et qu'il se met à pleurer, prenez une grande respiration et concentrez-vous sur votre bébé. «Les autres passagers qui sont dérangés peuvent oublier que vous avez autant le droit qu'eux de vous trouver à bord de l'avion», dit-elle. «Ils oublient également à quel point il est difficile pour un bébé ou un jeune enfant d'être patient durant un long vol. Votre meilleure défense contre un étranger déplaisant est de lui dire avec un sourire : "Je fais de mon mieux." Puis de vous occuper de votre bébé.»

Douleur aux oreilles

Lorsque vous voyagez en avion, le changement d'altitude, particulièrement au décollage et à l'atterrissage, peut faire hurler un bébé! Il existe certains trucs pour éviter les douleurs aux oreilles.

Dr Bronfin recommande d'allaiter votre bébé, de lui offrir un biberon ou de lui donner quelque chose à téter — comme une suce — durant le décollage et l'atterrissage. Ceci, dit-il, permet d'éviter une augmentation de la pression dans l'oreille moyenne et la douleur. Dr Shaner conseille aux parents de s'assurer que leur bébé est bien hydraté afin d'éviter que les voies nasales soient sèches et pour éviter la congestion.

«Les voies nasales sèches rendent les trompes d'Eustache [dans l'oreille] plus collantes et plus difficiles à opérer», dit le Dr Shaner. «Il est important de commencer dès que l'avion quitte le sol ou dès que le pilote annonce la descente, puisque d'attendre trop longtemps peut rendre inefficaces les manœuvres simples, comme avaler.» Dr Shaner affirme qu'un décongestionnant peut aider à éliminer la congestion nasale et il suggère d'administrer le médicament une heure avant le décollage. Vérifiez toujours avec votre médecin avant de donner des médicaments à votre bébé afin de vous assurer que le médicament convient et de vérifier les doses nécessaires.

«Il n'est PAS recommandé de prendre l'avion lorsqu'on est atteint d'un rhume, ou d'une infection aux sinus ou aux oreilles», avertit le Dr Shaner. «Une rupture de la membrane du tympan peut se produire dans ces cas.»

Pantley recommande de consulter le médecin de votre bébé une semaine ou deux avant votre voyage pour s'assurer qu'il n'est pas «atteint d'une infection aux oreilles ou d'une autre maladie. Si possible, évitez de mettre votre enfant en contact avec d'autres enfants au cours de la semaine précédant le vol de sorte qu'il coure moins de risque d'attraper un de ces microbes infantiles», ajoute-t-elle.

En plus de prendre soin de votre précieux bébé, n'oubliez pas de prendre soin de vous! Si vous voyagez quelques mois à peine après l'accouchement, ne soyez pas trop dure avec vous-même. «Assurez-vous de boire beaucoup d'eau pour éviter la déshydratation, particulièrement si vous allaitez, et ne soulevez rien de trop lourd sur le carrousel ni où que ce soit. Vous pourriez vous blesser facilement», dit Paula Shelton, de Wellington, Nouvelle-Zélande, créatrice du site Web www.flyingwithkids.com. «Lorsque vous allaitez dans l'avion, assurez-vous d'utiliser les oreillers pour vous soutenir, ou investissez dans un support lombaire gonflable pour aider votre dos. Ça fait vraiment une différence d'être confortable pendant l'allaitement.»

Sécurité

Dr Shaner dit que l'endroit le plus sécuritaire pour un bébé durant le vol est dans un siège d'auto approuvé par la FAA. Vous pourriez devoir acheter un siège pour votre bébé aussi. Toutefois, de nombreuses compagnies aériennes permettent à un enfant de moins de deux ans d'être assis sur vous pendant le trajet. «Vérifiez avec la compagnie aérienne pour savoir si votre marque [de siège d'auto] est approuvée lorsque vous achetez les billets», dit-elle.

Ça semble facile, non? Gardez en tête que vous serez bientôt arrivés à destination et dans les bras de personnes heureuses qui ont hâte de vous voir ainsi que votre bébé! N'oubliez pas de simplement tout prendre sans sourciller, d'inspirer profondément et de savourer l'aventure!

Imprimer

Astuces alimentation tout-petits | Bonnes manières à table tout-petits | Huggies.com

Tout-petits : les bonnes manières à table (oui, c’est possible!)

Avec toute la nourriture que votre enfant jette, met en bouillie et crache, on peut se dire que le nourrir… ça ressemble de près à un sport de combat. Prenez bonnes notes des stratégies suivantes pour des repas moins salissants et plus détendus.

Argh! Mon enfant ne cesse de jeter sa cuillère et de pouffer de rire quand je la ramasse
Vous trouvez cela sûrement totalement ennuyeux et agaçant, mais pour votre bambin, c’est le meilleur jeu au monde, dit Robin Goldstein, Ph. D., professeur de développement de l’enfant à la Johns Hopkins University de Baltimore, Maryland et auteur de The New Baby Answer Book. « Elle est juste très heureuse que vous partagiez quelque chose toutes les deux. Jouez une ou deux fois, puis dites-lui : "Oh, c’était amusant, mais maintenant nous allons jouer à un jeu différent!" Puis faites semblant d’être un "ours affamé", mangez une bouchée, et dites : peux-tu montrer à Maman comment un ours affamé mange? »

Argh! Mon enfant étale de la nourriture partout
Votre enfant est en plein apprentissage de tous ses sens, et en particulier le sens tactile pour mieux comprendre le monde autour d’elle; c’est donc bien de la laisser un peu faire son Picasso de temps à autre avec ses petits pois (de préférence au moment du souper et juste avant le bain du soir). Si elle met plus de nourriture dans ses cheveux que dans sa bouche, il est probable que ce soit le signe qu’elle n’ait pas faim ou qu’elle s’ennuie, dit Goldstein. Sortez-la de sa chaise haute et laissez-la ramper ou jouer pendant quelques minutes; puis réinstallez-la pour voir si elle a retrouvé l’appétit en plaçant simplement une petite quantité de nourriture sur son plateau, comme quelques petits cubes de fromage ou une cuillerée de pâtes.

Argh! Mon enfant aime jeter sa nourriture
Lorsque votre bébé jette la purée de potiron sur le mur, 1/gardez votre sang froid, mais 2/transmettez le message clair que son comportement est inacceptable, dit Goldstein. Dites fermement : « Non! Tu peux lancer une balle, mais tu ne jettes pas la nourriture ». Puis, retirez-la de sa chaise haute et laissez-la jouer cinq ou dix minutes (pour chasser l’énergie en trop) et essayez de la faire à manger à nouveau. Pensez à placer une nappe en plastique sur le plateau de la chaise haute pour faciliter le nettoyage.

Argh! Mon enfant ne veut pas manger de nouveaux aliments
Restez-en aux aliments préférés testés et approuvés par votre petite – puis, placez simplement une bouchée ou deux d’un nouvel aliment en accompagnement sur le plateau, et ce, tous les jours jusqu’à ce qu’elle soit prête à les manger. Rappelez-vous : il peut se passer jusqu’à dix essais avant qu’un enfant accepte un nouvel aliment.

Imprimer

L’essentiel sur les selles

Imprimer

L’avion avec bébé : | envolez-vous sans cris et sans pleurs

L’avion avec bébé: envolez-vous sans cris et sans pleurs

Vous avez peur de voyager dans des conditions difficiles si vous emmenez bébé dans l’avion? Ne soyez pas effrayée—votre voyage se passera très bien si vous suivez ces conseils.

Étalez-vous. « Mon expérience m’a appris qu’il vaut mieux acheter un billet d’avion pour le bébé et apporter son siège auto », dit Ashley Bryan, trois enfants, Las Vegas, Nevada. Oui, ça coûte un peu plus cher, mais c’est aussi la meilleure manière pour bébé de prendre l’avion en toute sécurité, et vous adorerez le terrain supplémentaire.

N’exagérez pas. La première classe : surfait! Quand vous prendrez l’avion avec bébé, vous serez plus à l’aise pour l’allaiter et le changer vers la queue de l’avion, qui est plus intime. Il y a même le bruit des engins pour bercer bébé jusqu’à ce qu’il s’endorme.

Préparez-vous. Une bonne organisation avant de partir vous permettra de profiter d’un vol sans surprise—une bonne chose. Complétez votre liste de bagages avec celle-ci

Pensez compact. Une poussette-canne peu coûteuse navigue plus facilement dans un aéroport plein à craquer quand on voyage avec un bébé. C’est aussi suffisamment peu encombrant pour la laisser à la porte de l’avion, et vous pourrez recommencer à rouler directement à l’atterrissage. (Et vous n’aurez pas le sentiment d’une grande perte si les bagagistes la maltraitent—ce qui n’est pas exceptionnel.)

Faites-vous escorter. Au lieu de jongler entre le bébé et les bagages pour passer le contrôle de sécurité, demandez au personnel de vous faire avancer jusqu’au tout début de la file d’attente. Ils le feront très probablement. Bébé est un VIP maintenant!

Utilisez le temps à bord pour faire dormir bébé. « Marcher pendant environ une demi-heure avant le vol épuise mon bébé, » dit Eve Durando, un enfant, Los Angeles, Californie. « Apres, je le mets en pyjama juste avant de monter dans l’avion, je lui lis Bonne nuit Lune une fois que nous sommes assis, et puis j’espère qu’il dormira pendant la plus grosse partie du vol. En général, ca marche! »

Préparez-vous pour la dépressurisation. Michelle Norton Brady, deux enfants, Albuquerque, Nouveau Mexique, avait toujours un biberon prêt pour le décollage et l’atterrissage afin d’aider les oreilles de ses bébés à s’ajuster sans douleur aux changements de la pression atmosphérique. « Du moment que mes enfants tétaient quelque chose, ils supportaient ces changements, » dit-elle.

Regarde Maman—sans les mains! « Porter mon bébé façon kangourou—j’ai un porte-bébé Ergo—m’a donné un maximum de mobilité pour enregistrer mes bagages et acheter des en-cas avant le vol, » dit Michelle Bonifazi, un enfant, Hiawath, Iowa. « Ça aide aussi à ce que mon bébé reste calme, à l’allaiter et à lui faire faire la sieste facilement une fois dans les airs. J’ai même pu feuilleter le catalogue de Sky Mall avec les deux mains. Extraordinaire! »

Imprimer
Parcourir le contenu
Fermer
close

Notre système de points a changé

Nous modifions notre système de points de récompenses afin d'améliorer le programme de Récompenses Huggies® pour vous offrir plus de manières d'accumuler des points. Nous décuplons le coût des récompenses sur les articles. Mais pas de souci, votre solde de points est aussi multiplié par 10!

Our Points structure has changed

Découvrez ce qui a changé en matière de récompenses

Regardez cette vidéo utile pour en savoir plus sur les grandes améliorations apportées au programme de récompenses Huggies®.

Dites adieu aux codes de récompenses

Vous l'avez demandé, nous avons écouté! Voici la nouvelle manière d'accumuler vos points de récompenses Huggies®. Vous pouvez dorénavant accumuler des points plus rapidement en téléversant et en envoyant une photo de votre reçu de caisse pour tous vos achats de couches et lingettes Huggies® préférées.  

Huggies Rewards Submit Receipts instead of Rewards Codes

Envoyer vos reçus

Il existe une manière plus rapide d'accumuler des points de récompenses Huggies®! Accumuler des points en téléversant et en envoyant une photo de votre reçu de caisse pour les couches et lingettes Huggies®. Vous obtiendrez même deux fois plus de points lors de votre premier envoi de reçu! 

Soumettre mon premier reçu
Huggies Rewards Submit a receipt for points

Obtenir plus de points!

Dorénavant, il y a plus de manières d'accumuler des points! En lisant des articles, en répondant à des sondages, ou en échangeant sur Facebook ou Twitter. Plus de manières d'accumuler = plus de raisons d'aimer Huggies!

Ma page de points supplémentaires
Huggies Rewards Contact Us

Bienvenue, !

We're Sorry. The Huggies Rewards service is under maintenance and is temporarily unavailable. Please try again later.

Inscrivez-vous aux Récompenses Huggies

En cliquant sur INSCRIPTION, vous acceptez les conditions générales et Huggies® récompenses les conditions générales.

Adhérez dès aujourd'hui et recevez 500 points gratuitement! Vous commencerez aussi à accumuler les points de récompense à chaque achat. Vous pourrez ensuite utiliser les points accumulés pour obtenir des cartes-cadeaux, des couches et des lingettes gratuites, et bien plus encore!

Retour au sommet

©2016 KCWW. TOUS DROITS RÉSERVÉS

AdChoices