Passer à l’en-tête Passer au contenu Passer au bas de page

Changer les couches

< retour aux articles

Prêt pour monter le trône?

L’âge n’est pas un facteur fiable pour déterminer quand l’enfant est prêt pour apprendre l’usage de la toilette. Comment faire pour savoir si le moment est venu de dire adieu aux couches?
Points de vue : 1

Quand commencer

Ne commencez pas à entraîner l’enfant avant qu’il ne donne des signes qu’il est prêt. Chaque enfant est différent. La plupart sont prêts pour essayer la toilette pour enfant vers deux ans à deux an et demi (certains dès 18 mois, d’autres pas avant trois ans). Commencez à un moment où vous pouvez passer beaucoup de temps ensemble, où votre enfant a envie de vous faire plaisir, et en l’absence de distractions importantes ou d’événement traumatisant (nouveau frère ou sœur, divorce, déménagement, nouvelle gardienne, etc.). N’exercez jamais de la pression sur l’enfant et évitez de punir s’il ne réussit à utiliser la toilette pour enfant. Surtout, soyez patiente! L’enfant apprendra à utiliser sa toilette quand il sera prêt (et pas avant).

Les 15 signes qu’il est prêt pour apprendre à utiliser sa toilette

L’enfant est prêt à commencer son entraînement lorsqu’il présente les signes suivants :

  1. Il fait ses besoins à peu près à la même heure tous les jours.
  2. Il peut rester sec quelques heures d’affilée, ou se réveille avec une couche sèche.
  3. Il sait quand il doit faire ses besoins.
  4. Il comprend l’association entre un vêtement sec et l’usage de la toilette.
  5. Il est capable de monter et de baisser son pantalon.
  6. Il vous avertit quand il a sali sa couche (indication qu’il aime rester sec).
  7. Il peut suivre des instructions simples comme « allons aux toilettes ».
  8. Il comprend les mots qui se rapportent à ses besoins (mouillé, sec, pipi, caca, sale, toilette).
  9. Il est capable de vous dire qu’il a envie d’aller aux toilettes.
  10. Il imite les autres membres de la famille.
  11. Il montre de l’intérêt et posent des questions quand il vous regarde.
  12. Il veut faire les choses « lui-même ».
  13. Il aime se laver les mains (indication qu’il aime la propreté).
  14. Il se fâche quand ses objets personnels ne se trouvent pas au bon endroit.
  15. Il veut vous faire plaisir!

Préparez-vous

Commencer par lui lire des livres d’entraînement à la toilette (15 mois et plus). Une fois que votre enfant est prêt pour commencer l’entraînement, allez lui acheter des culottes d’entraînement et une toilette pour enfant. Emmenez-le avec vous pour stimuler son enthousiasme. Lorsque vous avez acheté les culottes d’entraînement, si vous les choisissez en coton, laissez l’enfant choisir son modèle préféré en (Toy Story 3, Cinderella, etc.). Les culottes d’entraînement jetables sont une excellente solution pour faciliter le nettoyage et si vous devez vous déplacer. Si vous achetez des culottes en coton, ne vous limitez pas à un seul paquet de trois. Ils vont passer rapidement et vous aurez intérêt à en avoir plusieurs dans le sac à couches et la garde-robe.

Lorsque vous achetez la toilette pour enfant, choisissez-la robuste. En effet, pour accepter de l’essayer, l’enfant doit se sentir suffisamment en sécurité quand il est assis. Les pieds de l’enfant doivent arrêter au sol (afin de prévenir la peur de tomber).

Il peut également être avisé d’en acheter une deuxième pour l’extérieur ou pour la voiture (il est préférable d’utiliser la toilette pour enfants dans la voiture plutôt que d’aller dans une toilette publique qui n’a pas été désinfectée).

C’est le temps d’aller aux toilettes

Introduisez la toilette pour enfants comme si de rien n’était. Installez-la dans la pièce où l’enfant joue le plus souvent. La cuisine est un bon choix, car elle vous permet de superviser l’opération. De plus, l’enfant sera plus susceptible de l’utiliser s’il la voit tout le temps. Laissez l’enfant jouer avec pour s’y habituer. Montrez-lui ensuite comment ça marche.

C’est également un bon moment pour poser la « fiche toilette » sur le réfrigérateur. Expliquez à l’enfant que chaque utilisation réussie de la toilette lui vaudra un autocollant sur sa fiche (n’oubliez pas de le féliciter également). Ce sera un encouragement pour l’utiliser. Une fois qu’il est habitué à la toilette, vous pouvez commencer à l’inviter à s’en servir.

Au début, augmentez l’apport en liquide de son régime pour le faire aller plus souvent. C’est en s’exerçant qu’il apprendra l’usage de la toilette. Assurez-vous également que l’enfant mange beaucoup de fruits et de légumes frais. Il est bon d’avoir des pruneaux et du jus de pommes à disposition lorsque vous entraînez un enfant à aller aux toilettes. Les selles doivent rester molles pour éviter que l’enfant ne les retienne. Dès que vous voyez des signes indiquant qu’il est sur le point de faire ses besoins (il pète, se tortille, se met la main entre les jambes ou vous le dit simplement), dites-lui rapidement que c’est le moment d’utiliser sa toilette.

Félicitez-le pour toute coopération avec des paroles comme « Quel grand garçon! Nicolas utilise la toilette comme papa! » N’oubliez pas de le féliciter et de coller un autocollant sur sa fiche chaque fois qu’il utilise la toilette avec succès. De cette façon, il se sentira fier de lui.

En cas de problème

Si l’enfant est réticent ou refuse carrément d’utiliser sa toilette, essayez de l’encourager en lui proposant de lui lire une histoire pendant qu’il essaie. S’il refuse toujours, n’insistez pas et évitez de mettre de la pression.

Vous pouvez essayer de laisser l’enfant sans couche à l’heure où il va habituellement aux selles. L’horaire est un facteur important lors de l’entraînement à l’usage de la toilette. Si vous voyez des signes qu’il a envie (par exemple, s’il pète), enlevez-lui sa couche à l’instant précis où il semble sur le point de faire ses selles.

Si vous réussissez à l’attraper juste avant la selle, portez-le rapidement sur sa toilette et dites-lui que « c’est là que va le caca ». Il est à espérer que si vous le prenez à ce moment précis, comme il aura un besoin pressant de se soulager, il vous laissera le guide à sa toilette. Si l’enfant proteste un peu, encouragez-le gentiment et expliquez-lui qu’il est « un grand garçon/une grande fille et que maman et papa pense que tu es assez grand(e) pour utiliser ta toilette. » Rappelez-vous d’encourager et de guider, et non de forcer.

Si l’enfant refuse de s’asseoir sur sa toilette, le moment n’est pas encore venu de commencer l’entraînement. S’il fait constamment pipi et caca dans ses sous-vêtements, c’est qu’il n’est pas prêt. Ce n’est pas un drame — ressayez dans un mois. C’est tout à fait normal. Laissez l’enfant prendre l’initiative. L’enfant doit sentir qu’il contrôle l’opération.

Rétention de la selle

Il suffit d’UNE SEULE selle douloureuse pour que l’enfant développe une phobie de la toilette; par conséquent, faites l’impossible pour vous assurer que son régime comporte suffisamment de fruits et de légumes frais et de jus. Si l’enfant a une selle douloureuse ne serait-ce qu’une seule fois sur sa toilette, la réussite de l’entraînement pourrait être retardée de plusieurs mois. Il associera la douleur à la toilette et refusera de l’utiliser.

Si vous le soupçonnez de retenir ses selles, il vaut mieux arrêter l’entraînement et augmenter l’apport en liquide de son régime. Appelez toujours votre pédiatre si vous croyez que l’enfant retient ses selles. Ce problème peut devenir sérieux s’il donne lieu à une surcharge du système digestif. Dites alors à votre enfant qu’il n’est pas encore prêt et que vous ressayerez plus tard. Continuez de faire jouer des vidéos et de lire des livres sur l’entraînement à la toilette pour que l’enfant finisse par assimiler le principe. Gardez la toilette pour enfants bien en vue — il finira par montrer de nouveau des signes d’intérêt. N’oubliez pas que les clés de l’entraînement à l’usage de la toilette sont la patience, les félicitations et l’encouragement (et une fiche à autocollants pour lui donner de la fierté pour ses résultats et rendre le processus amusant).

La progression n’est pas linéaire

L’entraînement à l’usage de la toilette peut être très salissant; préparez-vous aux petites erreurs, qui seront inévitables. L’enfant est en train d’apprendre quelque chose de très difficile. Nettoyez les accidents sans vous fâcher et sans montrer de dégoût.

Ne faites pas de commentaires négatifs. Expliquez à votre enfant qu’il doit faire pipi et caca dans la toilette. Il est également conseillé de vider dans la toilette les accidents qui se sont produits dans les sous-vêtements ou les culottes d’entraînement, en expliquant à l’enfant qu’il est grand maintenant et que c’est à cet endroit que doit aller le caca. Essayez de passer de la couche aux culottes d’entraînement lorsque l’enfant fait au moins cinquante pour cent de son urine ou de ses selles dans sa toilette. La nuit, vous pouvez utiliser des couches jusqu’à ce que votre enfant se lève sec quelques jours de suite. Rappelez-vous que c’est quelque chose de très difficile à apprendre. Personne n’a jamais dit que l’entraînement à la toilette serait facile! Rendez le processus amusant et vous en garderez quelques bons souvenirs.

Pour en savoir plus, allez à PullUps.com

Un article de

  • Rated 0 out of 5 by 68reviewers.
    Rated 0 out of 5 by Merci pour ces truck je vais les appliquer, des la semaine prochaine 17 octobre 2014
    Rated 0 out of 5 by Bonjourmoi quand ma fille a commencer a me dire pipi ....et caca et aussi elle a commencer a baisser ses pantalons ca été un tres gros signe quelle est prete ...on commence la semaine prochaine :) 14 octobre 2014
    Rated 0 out of 5 by Très intéressant ! j'ai hâte de commencer à appliquer ces conseils ! 15 août 2014
    Rated 0 out of 5 by Merci pour cet article, il donne de bonne idée et nous aide à savoir si nous y somme rendu! 13 juillet 2014
    2 3 4 5... 17Suiv.>>
  • Ouvrir une session pour gagner des points de récompense