Passer à l’en-tête Passer au contenu Passer au bas de page

Sommeil

< retour aux articles

L’heure d’aller au lit pour les tout-petits : 8 conseils utiles

Les idées suivantes sont valables pour presque tous les enfants, de tous les âges. Ces conseils peuvent non seulement améliorer le sommet de votre enfant, mais aussi son humeur le jour et, dernier avantage non le moindre, votre propre sommeil.
Points de vue : 0
  1. Assurer la régularité de l’heure du coucher et du lever

    La vivacité et la somnolence de votre enfant dépendent largement de son horloge biologique. En établissant une heure fixe pour le coucher et le lever, vous « réglez » cette horloge interne pour que tout aille pour le mieux.

    Essayez de le mettre au lit le plus tôt possible. Les enfants en bas âge réagissent bien à une heure de coucher de 18 h 30 à 19 h 30. La plupart des enfants dorment mieux et plus longtemps s’ils vont au lit très tôt.

  2. Privilégiez les siestes quotidiennes à heures fixes

    Les siestes quotidiennes sont importantes. Un enfant dynamique peut avoir du mal à tenir toute la journée sans des moments de repos. L’enfant qui ne fait pas de siestes se lève souvent de bonne humeur le matin et devient progressivement irritable ou hyper-alerte à mesure que la journée avance. Par ailleurs, la durée et la qualité de siestes ont un effet sur ses nuits — de bonnes siestes sont garantes d’une bonne nuit de sommeil.

  3. Réglez l’horloge biologique de l’enfant

    Tirez parti de l’horloge biologique de l’enfant pour qu’il ait effectivement sommeil au moment d’aller au lit. La noirceur stimule la production de l’hormone du sommeil — l’interrupteur biologique. Vous pouvez faire coïncider la somnolence de l’enfant avec le moment d’aller au lit en baissant l’éclairage pendant l’heure qui précède.

    L’exposition de votre enfant à la lumière du matin équivaut à appuyer sur l’interrupteur dans son cerveau — c’est un signal qui lui dit « c’est le temps de se réveiller et d’être actif ». Faites en sorte que le matin soit plein de lumière!

  4. Mettez en place une routine du coucher

    La routine sécurise. L’exécution d’une routine apaisante et prévisible à l’heure d’aller au lit permet à votre enfant de faire la transition de l’animation du jour à la tranquillité de la nuit.

    La routine est un moyen de coordonner les tâches à accomplir : bain, pyjama, brossage des dents. Elle vous permet de fonctionner en pilote automatique à l’heure où vous êtes la plus fatiguée et la moins créative.

  5. Créez un environnement douillet pour le sommeil

    L’endroit où dort l’enfant est un facteur déterminant de la qualité de son sommeil. Assurez-vous que le matelas est confortable, que les draps sont chauds, que la température de la pièce est agréable, que les pyjamas sont douillets et que la chambre à coucher est accueillante.

  6. Veillez à la qualité de son alimentation

    L’alimentation peut avoir un effet sur le niveau d’énergie et sur la somnolence. Les féculents ont un effet apaisant sur le corps, alors que les aliments riches en protéines ou en sucre rendent alerte, surtout s’ils sont mangés seuls. Quelques idées de collation avant d’aller au lit : rôties au blé entier avec fromage, bagel et beurre d’arachide, gruau avec banane, yaourt avec barre granola faible en sucre.

    Les carences en vitamines en raison de choix alimentaires malsains peuvent nuire au sommeil de l’enfant. Offrez à votre enfant un choix varié d’aliments sains tous les jours.

  7. Faites-le bouger

    Beaucoup d’enfants n’ont pas suffisamment d’activités physiques quotidiennes. Trop de télévision et un manque d’activité nuisent au sommeil. Les enfants qui font beaucoup d’exercices tous les jours s’endorment plus rapidement, dorment mieux, plus longtemps et se réveillent bien reposés.

    Toutefois, évitez les activités trop intenses durant l’heure qui précède le coucher; l’exercice physique étant stimulant, l’enfant risque de sauter à la trampoline sur le lit au lieu d’y dormir!

  8. Apprenez-lui à se détendre

    Beaucoup d’enfants se couchent docilement, mais ne savent pas exactement quoi faire une fois au lit! Il peut être utile de prévoir une routine apaisante au coucher pour induire la somnolence. L’histoire est un bon rituel du lit. L’enfant qui écoute un parent lire un livre ou raconter une histoire tend à rester étendu immobile pour écouter. Cette immobilité silencieuse l’aide à avoir sommeil.

    Ces huit idées vous aideront à améliorer la qualité du sommeil de votre enfant, et du vôtre.

Un article de

Ouvrir une session pour gagner des points de récompense