Passer à l’en-tête Passer au contenu Passer au bas de page

Allaitement

< retour aux articles

Faites disparaître les biscuits. Vive les collations saines!

Si tout ce que vous entendez, c’est « Biscuit ! Biscuit! », le moment est venu de développer le palais de votre bambin. Essayez de lui offrir une variété de collations, de boissons et de repas santé.
Points de vue : 0

Vers l’âge de deux ans, l’enfant est sans doute prêt à entreprendre l’exploration du monde. Il commence à marcher, affiche de nouveaux sentiments et de nouvelles émotions et affirme son indépendance au moment des repas.

Étant donné que les préférences alimentaires s’établissent tôt dans la vie, c’est le moment idéal pour profiter de son état d’esprit centré sur l’expérimentation pour lui faire découvrir une grande variété de collations, de mets et de boissons. Pour vous assurer que votre enfant mange un régime sain et équilibré, commencez par appliquer aux repas et aux collations de votre enfant les mêmes règles de base que vous suivez pour votre propre alimentation.

Il s’agit de manger un régime équilibré de pains, céréales, riz et pâtes; de légumes et de fruits; de produits laitiers; de viandes, poissons, volailles et sources végétariennes de protéines telles que haricots et autres légumineuses; enfin, d’une forme de graisse saine.

La boîte à pain Dans la catégorie des pains et céréales, cherchez des aliments assez petits pour la main de l’enfant (autrement dit, en bouchées) et assez tendres pour qu’il les mange sans risquer de s’étouffer. Quelques bons exemples : pâtes cuites au blé entier, biscottes tendres aux farines intégrales, bagels ou pain au blé entier, céréales du matin cuites telles que gruau ou riz.

Le bac à légumes En ce qui concerne les légumes, ils sont plus sûrs cuits que crus parce qu’ils sont alors plus tendres. Vous pouvez préparer des légumes en boîte, congelés ou frais. Essayer de faire consommer à votre enfant des légumes de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, concept proposé par la campagne « 5 par jour ». Autrement dit, choisissez-en des cinq couleurs — jaune/orange, rouge, bleu/violet, vert et blanc. Quelques exemples : patate douce et maïs dans la catégorie jaune/orange, betterave dans la catégorie rouge, aubergine dans la catégorie bleue/violet, haricot mange-tout ou pois dans la catégorie vert et chou-fleur dans la catégorie blanc.

Le bol de fruits La plupart des tout-petits adorent les fruits et, dans cette catégorie, les possibilités sont infinies et varient selon la saison et les disponibilités au supermarché. Si vous avez le temps de couper et de préparer des fruits frais, essayez les fraises, le melon, l’ananas ou le raisin. Si vous achetez des fruits préparés, essayez des portions individuelles de compote de pommes, qui existe aujourd’hui en une variété de saveurs. La plupart des enfants apprécient la pastèque par une chaude journée d’été; s’ils ont soif, les jus 100 % fruits sont des choix avisés. Évitez seulement que votre enfant n’arrive à satiété uniquement en buvant du jus, car les fruits entiers sont un meilleur choix sur le plan nutritionnel que les jus.

Le compartiment à produits laitiers Les produits laitiers sont une bonne source de calcium, dont les enfants de 1 à 3 ans ont besoin de 500 mg par jour, selon l’American Medical Association. Parmi les choix valables, citons le fromage, le yaourt, le lait ou même, le fromage cottage. De nombreux types de fromage et de yaourts sont maintenant proposés en emballages individuels, comme par exemple les bâtonnets de fromage et les tubes de yaourt. Bien qu’ils coûtent certainement plus cher que des contenants grand format des mêmes produits, leur côté ludique peut peser en votre faveur! Il existe d’autres sources de calcium non laitières qui plaisent aux enfants, notamment le tofu, le saumon ou les boissons additionnées de calcium telles que le jus d’orange.

Choix protéiniques Pour les jeunes enfants, la viande maigre, le poulet ou la dinde, le poisson, les œufs, le tofu et haricot cuit sont de bonne source de protéines. Si votre enfant fait son difficile avec les haricots et les lentilles, essayez de les préparer dans une soupe ou un chili. Bien qu’un occasionnel hot dog coupé ou sandwich au Bologne ne fera sans doute pas grand mal à votre enfant, faites de votre mieux pour éviter les aliments qui contiennent des agents de conservation, du sel ou autre produits chimique.

La vérité sur les matières grasses Jusqu’à l’âge de deux ans, les enfants ont besoin d’un régime riche en matières grasses pour assurer le bon développement de leur cerveau (ce qui explique pourquoi la moitié des calories du lait maternel et du lait artificiel provienne des matières grasses). Après cet âge, environ 30 % de l’apport calorique doit provenir des matières grasses, selon l’American Medical Association. Autrement dit, il est alors conseillé de passer du lait entier au lait partiellement écrémé, de choisir des coupes de viande de volaille moins grasse et de cuire les aliments à la vapeur, au four ou sous le gril.

Le bocal à biscuits Il est acceptable d’autoriser les friandises de temps à autre, mais si votre enfant mange trop souvent des bonbons, des biscuits ou des desserts, son goût pour les aliments plus sains risque de s’émousser.

Si vous avez des questions sur l’alimentation de votre enfant, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre ou autre professionnel de la santé pour obtenir des conseils d’experts.

De : Barbara C. Bourassa

Un article de la marque HUGGIES®

   
Taille du texte + -
Ouvrir une session pour gagner des points de récompense