Passer à l’en-tête Passer au contenu Passer au bas de page

Croissance

< retour aux articles

5 vérités sur le travail que vous n’avez peut-être pas entendues | Huggies.com

La vérité sur l’accouchement par les mamans. Vous avez vu la vidéo du cours sur l’accouchement et vous vous êtes entraînée à respirer, mais il y a encore certaines choses à propos du travail qui pourraient vous surprendre. La délivrance, il n’y a que ça de vrai.
Points de vue : 0

5 vérités sur le travail que vous n’avez peut-être pas entendues

Hé-hé-hé…hein? Vous avez vu la vidéo du cours sur l’accouchement et vous vous êtes entraînée à respirer, mais il y a encore certaines choses à propos du travail qui pourraient vous surprendre (d’une certaine façon, agréablement). Les mamans vous racontent comment ça c’est réellement passé.

1. Le meilleur avocat de la patiente, c’est vous. « La personne qui m’administrait la péridurale n’arrivait pas à le faire comme il faut », se souvient Elizabeth Debeney-Frazier, mère d’un enfant, Cohasset, Massachusetts. « Je pouvais sentir l’aiguille, sentir la pression – toutes les choses qu’on n’est pas censée sentir. J’ai demandé quelqu’un d’autre. Vous ne pouvez pas être aussi patiente quand il s’agit de votre bien-être et de celui de votre bébé ».

2. Vous ne pouvez pas contrôler l’arrivée de votre bébé, alors détendez-vous! « J’avais cette longue liste de choses à faire juste avant mon terme, et j’avais en tête que je les ferais », se souvient Marie Alfonso, mère d’un enfant, Brooklyn, New York. « Et puis j’ai perdu les eaux pendant une réunion du personnel, ce qui ne faisait pas partie du plan! » Essayez de finir ce que vous avez à faire bien avant votre terme. Plus vous êtes reposée quand vous commencez le travail, mieux c’est.

3. Le travail : la job la plus difficile que vous ayez jamais faite en… dormant. Contrairement à ce que vous avez pu voir dans les films, le travail n’est pas une agonie du début à la fin, tout le temps. « Après la péridurale, mon travail s’est déroulé sans aucune douleur », raconte Marina Daly, mère d’un enfant, Tampa, Florida. « Le processus tout entier a duré 10 heures et j’ai passé ce temps à dormir et à regarder le Food Network. En fait, les infirmières ont dû me réveiller quand est arrivé le moment de pousser ».

4. Vous pouvez toujours changer d’avis, et de médicament. « Ma mère comme ma belle-mère m’avaient dit que la naissance naturelle était une belle chose, alors j’ai essayé », dit Lorra Brown, mère de deux enfants, Ringwood, New Jersey. « Au début j’ai supporté la douleur avec la respiration et les techniques de relaxation, mais quelques heures plus tard, j’ai demandé la péridurale ».

5. La connexion peut se faire à n’importe quel moment. « Comme on m’a fait une césarienne, je n’ai pas pu tenir mon bébé immédiatement après, et j’ai eu peur d’avoir loupé le moment d’établir le lien avec lui », dit Lynn Whitlock, mère de deux enfants, Minneapolis, Minnesota. « Quelques heures plus tard, l’infirmière me l’a amené, et il y a eu ce déclic. L’attente n’avait pas d’importance – ça a été un moment génial ».

Un article de the HUGGIES® Brand

Ouvrir une session pour gagner des points de récompense