Passer à l’en-tête Passer au contenu Passer au bas de page

Autres idées

< retour aux articles

Partagez bébé (il est à lui aussi!)

La formation d’un lien d’attachement n’est pas toujours un processus facile pour un père. Voici quelques conseils pour lui éviter de se sentir comme la cinquième roue du carrosse.
Points de vue : 0

Vous avez le don! Vous êtes maman et cet instinct maternel vous aide à former un lien d’attachement avec votre nouveau bébé et à deviner ce dont il a besoin. Et papa, lui? Il n’est pas inhabituel pour un père novice de douter de ses compétences dans ce nouveau rôle. Il ne sait pas trop comment vous appuyer et se sent peut-être un peu comme la cinquième roue du carrosse; il se demande où est sa place, exactement. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez l’aider à trouver sa mère intérieure!

Tout d’abord, prenez un peu de recul et voyez combien votre expérience et celle de votre mari diffèrent jusqu’à maintenant. Cette grossesse de neuf mois vous a permis de vous attacher à votre bébé longtemps avant sa naissance. La totalité du processus a été fascinante et merveilleuse. Mais votre mari n’a pas eu la chance de vivre cette symbiose profonde dès le début. Et maintenant, il vous regarde consacrer toute votre énergie et tout votre amour aux soins de votre nouveau bébé.

Cette situation peut s’avérer difficile pour un mari dévoué, explique Martin, papa pour la première fois : «Tout au long de la grossesse de Kristen, je me suis inquiété pour elle. Nous avons toujours formé une super équipe et, pour la première fois, j’avais l’impression de ne pas pouvoir faire ma part. Elle s’est sentie mal pendant une grande partie de sa grossesse, et je ne pouvais vraiment rien y faire.»

«Quand Isabella est finalement arrivée, continue-t-il, j’ai voulu plonger et aider Kristen dans tout, mais elle a mis un frein à mes ardeurs et ne semblait pas vouloir que je prenne le relais ni me faire confiance.»

La réponse de Kristen? «Après la naissance d’Isabella, il m’a été étonnamment difficile de laisser Martin prendre la relève. J’étais un peu nerveuse à l’idée de prendre soin d’elle et encore plus quand Martin était aux commandes. Au début, nous avons beaucoup négocié le partage des tâches. Mais plus je lui ai donné du jeu, plus les choses sont devenues faciles.

Il a le tour pour calmer les pleurs nocturnes. Il est le champion du rot et je ne sais pas comment il fait, mais il sait exactement comment la prendre et lui parler quand elle est difficile. Maintenant, il est le spécialiste des crises la nuit!»

Comment pouvez-vous aider votre mari à se sentir désiré, utile et assuré? Faites-le participer aux tâches de base telles que les boires, les rots, les changements de couches et les bains; et laissez-le bercer et apaiser le bébé. Soyez attentive à votre propre attitude. S’il a besoin d’un cours Bébé 101, donnez-lui l’information puis laissez-le se débrouiller seul, sans regarder par-dessus son épaule ni corriger sa technique.

Montrez-lui que vous lui faites entièrement confiance et dites-lui à quel point vous l’appréciez. Chaque fois que vous êtes en présence d’amis ou de parents, dites-leur qu’il est un père merveilleux et engagé... et veillez à ce qu’il vous entende!

Laissez-le passer du temps seul avec le bébé, aussi. Il peut rester avec lui quelques heures pendant que vous faites des courses. S’il aime courir, investissez dans une poussette de jogging. Vous pouvez emmitoufler et attacher bébé dans la poussette, et ils iront profiter du grand air ensemble. C’est une activité agréable qui leur permettra de nouer des liens affectifs.

Enfin, tentez de trouver du temps pour votre couple. Rappelez-vous qu’avant l’arrivée du bébé, votre homme vous avait toute à lui! Redécouvrez le plaisir de passer du temps ensemble. Demandez à une grand-mère de garder le bébé pour quelques heures et essayez un restaurant ou allez voir un film. Montrez à votre mari que vous l’appréciez en lui envoyant un billet doux au travail par courrier électronique ou en collant une carte dans le miroir de la salle de bain. Si vous aimiez lire le journal du dimanche au lit, c’est encore possible. Il vous suffit de placer bébé sur un oreiller entre vous deux de façon sécuritaire. Pendant que bébé fait la sieste, installez-vous sur le canapé pour un massage de pieds et n’hésitez pas à regarder un bout de ce vieux film de James Bond avec lui.

Voici une idée révolutionnaire : Demandez, simplement! Si votre mari est un homme direct doué pour la résolution de problèmes, demandez-lui sans détour ce que vous pourriez faire pour l’aider à se sentir plus proche de vous et de votre bébé. Cette solution étonnamment simple a porté des fruits pour Roxanne et David.

«Quand j’ai parlé à David du partage des tâches, il m’a donné quelques suggestions, raconte Roxanne. Pour une raison quelconque, quand nous allions faire une promenade, je portais toujours le bébé sur ma poitrine pendant que David tenait notre chien en laisse. Il m’a dit qu’il aimerait bien porter Daniel de temps en temps. Je ne sais pas pourquoi je n’y avais jamais pensé, surtout que mon dos m’a fait souffrir les premiers mois suivant la naissance de Daniel. Ce moment a été comme un eurêka pour moi.»

David ajoute : «J’ai aussi demandé à Roxanne de passer du temps de qualité avec moi durant la sieste. Je lui ai demandé de me consacrer un peu de temps pendant que le bébé dormait au lieu de s’affairer à un projet ou à des tâches ménagères. Avant d’être mariés, nous aimions beaucoup jouer au Scrabble, et nous avons recommencé à le faire. Que voulez-vous? J’apprécie encore la compagnie de ma femme!»

Un article de HUGGIES®

   
Taille du texte + -
Ouvrir une session pour gagner des points de récompense