Passer à l’en-tête Passer au contenu Passer au bas de page

Sorties

< retour aux articles

Trois choses à garder en tête avant de voyager

Le conseil d'une mère sur le meilleur moment pour réserver des vols, sur la façon de rendre tout le monde confortable avec les aliments à la température de la pièce, et de préparer intelligemment les bagages.
Points de vue : 2

Respectez votre horaire habituel

Essayez de planifier votre départ autour de l'heure de la sieste ou du coucher de bébé — s'il en a une. De cette façon, votre bébé dormira au moins une partie du voyage. «Je recommanderais aux parents d'éviter d'interrompre l'horaire de sommeil d'un bébé avant un vol», affirme Daniel R. Bronfin, M.D., professeur de pédiatrie clinique à la Faculté de médecine de l'Université Tulane à la Nouvelle-Orléans et médecin à l'hôpital Ochsner Foundation Hospital de la Nouvelle-Orléans. «Tenter de priver un bébé de sommeil, par exemple, afin qu'il dorme dans l'avion, tourne souvent mal.»

Planifier

Catharine Shaner, M.D., FAAP, pédiatre et conseillère auprès du American Safety and Health Institute in Holiday, en Floride, recommande aux parents de tenter de planifier les vols hors des heures ou des jours de pointe, pour qu'ils soient moins bondés et moins surstimulants pour votre bébé, ce qui peut le rendre difficile. Elle recommande également aux parents d'appeler et de confirmer leurs itinéraires de vol à l'avance. Au même moment, présentez vos besoins spéciaux en matière de sièges, comme demander un siège près cloison — où il n'y a aucun siège devant le vôtre — ce qui devrait vous offrir le plus d'espace disponible.

«Certaines compagnies aériennes n'offrent pas ces sièges à l'avance et, parfois, les sièges près cloison peuvent se trouver dans la rangée des issues de secours», dit le Dr Shaner. Les rangées des issues de secours ne sont habituellement pas offertes aux parents voyageant avec de jeunes enfants.

Si vous ne pouvez avoir de siège près cloison, demandez à être assis dans un endroit «bruyant» de l'avion, recommande la grande voyageuse Phoebe Dey d'Edmonton, Alberta, au Canada. «Je crois que la plupart des compagnies aériennes le font de toute façon, mais si ce n'est pas le cas, je le demanderais», dit-elle. «La plupart des bébés étaient assis au milieu de l'avion, juste au-dessus des moteurs. Non seulement ce bruit assourdit en partie le son des bébés qui pleurent, mais la vibration semble endormir les bébés rapidement.»

Elizabeth Pantley, experte du parentage et auteure du livre Gentle Baby Care, affirme que les parents devraient également demander aux compagnies aériennes si elles offrent certains services aux familles qui voyagent avec des bébés. «Certaines compagnies offrent des lits, l'enregistrement des poussettes aux portes d'embarquement ou des privilèges d'embarquement prioritaire.»

Quoi apporter

Vous aurez probablement rempli vos valises de tous les essentiels, mais n'oubliez pas d'apporter un sac à couches — préférablement un que vous pouvez transporter comme un sac à dos — pratique et rempli de ce qui suit :

  • Beaucoup de couches, des débarbouillettes et de la crème contre l'érythème fessier pour le voyage. (Demandez à vos amis ou à vos proches d'avoir des couches disponibles à votre destination finale.)
  • Un sac pour y placer les couches souillées, particulièrement si vous utilisez des couches en tissu.
  • Une bouteille de désinfectant pour les mains afin que vous puissiez vous «laver» les mains lorsque vous n'avez pas accès à l'eau.
  • Des bouteilles et des suces supplémentaires.
  • Une couverture pour bébé — bien pour la chaleur, mais également pour l'intimité lors de l'allaitement.
  • Un ensemble de vêtements de rechange — ou deux — pour bébé. Vous voudrez peut-être également l'habiller en plusieurs couches, puisque les avions peuvent être froids ou devenir très chauds!
  • Un haut de rechange pour vous (au cas où vous allaitiez et que du lait maternel s'écoule).
  • Une alèse à langer de voyage ou des alèses jetables.
  • Une petite bouteille de désinfectant en vaporisateur ou des débarbouillettes qui éliminent les bactéries et les virus afin de nettoyer les surfaces où vous changerez votre bébé, comme Lysol ou VIROFREE.
  • Une bouteille d'eau pour mélanger la préparation pour nourrissons et pour vous garder hydratée! Assurez-vous de demander une tasse d'eau chaude à l'agent de bord pour y réchauffer le biberon de préparation pour nourrissons ou de lait maternel.
  • Une bavette, un bol, une cuillère et de la nourriture pour bébé si votre bébé mange des aliments solides, ainsi que des collations destinées aux bébés qui mangent des aliments solides.
  • Un chiffon pour nettoyer rapidement les dégâts ou les reflux.
  • Une glacière pour garder au froid les biberons de lait maternel.
  • Certains jouets pour divertir bébé.

Vous voudrez peut-être aussi apporter une poussette canne — peut-être une qui s'incline — ou un porte-bébé frontal pour se déplacer plus facilement dans l'aéroport. Habituellement, vous pourrez enregistrer votre poussette tout juste avant l'embarquement et elle sera placée avec les bagages. Les employés de la compagnie aérienne vous l'apporteront ensuite dès que vous débarquerez de l'avion.

Kerry Zarend Camp de Memphis, Tennessee, a pris l'avion pour la première fois avec son fils alors que ce dernier avait trois mois. «Je l'ai allaité au décollage et à l'aterrissage — ce qui a fait rougir beaucoup d'hommes d'affaires!» raconte-t-elle. «Les agents de bord ont été très serviables et l'un d'eux a été ravi de prendre mon bébé pendant que j'utilisais les toilettes. Évidemment, mon père s'est trompé de terminal et est arrivé en retard, alors nous avons attendu longtemps. J'étais très heureuse d'avoir ma poussette!»

Christina Tillsley, de Franklin Lakes, New Jersey, qui a pris l'avion avec son bébé lorsqu'il n'avait que quelques mois, recommande de changer la couche de votre bébé tout juste avant l'embarquement. «Apportez beaucoup de débarbouillettes et de sacs [en plastique refermables], en plus des objets que votre petit affectionne particulièrement,» ajoute-t-elle.

En plus d'apporter les articles essentiels, Dr Bronfin suggère également de tenter de vous faire des amis parmi vos voisins dans l'avion. «Vous serez un peu moins mal à l'aise si votre bébé hurle ou les salit», ajoute-t-il.

Pantley dit que si votre bébé est mécontent et qu'il se met à pleurer, prenez une grande respiration et concentrez-vous sur votre bébé. «Les autres passagers qui sont dérangés peuvent oublier que vous avez autant le droit qu'eux de vous trouver à bord de l'avion», dit-elle. «Ils oublient également à quel point il est difficile pour un bébé ou un jeune enfant d'être patient durant un long vol. Votre meilleure défense contre un étranger déplaisant est de lui dire avec un sourire : "Je fais de mon mieux." Puis de vous occuper de votre bébé.»

Douleur aux oreilles

Lorsque vous voyagez en avion, le changement d'altitude, particulièrement au décollage et à l'atterrissage, peut faire hurler un bébé! Il existe certains trucs pour éviter les douleurs aux oreilles.

Dr Bronfin recommande d'allaiter votre bébé, de lui offrir un biberon ou de lui donner quelque chose à téter — comme une suce — durant le décollage et l'atterrissage. Ceci, dit-il, permet d'éviter une augmentation de la pression dans l'oreille moyenne et la douleur. Dr Shaner conseille aux parents de s'assurer que leur bébé est bien hydraté afin d'éviter que les voies nasales soient sèches et pour éviter la congestion.

«Les voies nasales sèches rendent les trompes d'Eustache [dans l'oreille] plus collantes et plus difficiles à opérer», dit le Dr Shaner. «Il est important de commencer dès que l'avion quitte le sol ou dès que le pilote annonce la descente, puisque d'attendre trop longtemps peut rendre inefficaces les manœuvres simples, comme avaler.» Dr Shaner affirme qu'un décongestionnant peut aider à éliminer la congestion nasale et il suggère d'administrer le médicament une heure avant le décollage. Vérifiez toujours avec votre médecin avant de donner des médicaments à votre bébé afin de vous assurer que le médicament convient et de vérifier les doses nécessaires.

«Il n'est PAS recommandé de prendre l'avion lorsqu'on est atteint d'un rhume, ou d'une infection aux sinus ou aux oreilles», avertit le Dr Shaner. «Une rupture de la membrane du tympan peut se produire dans ces cas.»

Pantley recommande de consulter le médecin de votre bébé une semaine ou deux avant votre voyage pour s'assurer qu'il n'est pas «atteint d'une infection aux oreilles ou d'une autre maladie. Si possible, évitez de mettre votre enfant en contact avec d'autres enfants au cours de la semaine précédant le vol de sorte qu'il coure moins de risque d'attraper un de ces microbes infantiles», ajoute-t-elle.

En plus de prendre soin de votre précieux bébé, n'oubliez pas de prendre soin de vous! Si vous voyagez quelques mois à peine après l'accouchement, ne soyez pas trop dure avec vous-même. «Assurez-vous de boire beaucoup d'eau pour éviter la déshydratation, particulièrement si vous allaitez, et ne soulevez rien de trop lourd sur le carrousel ni où que ce soit. Vous pourriez vous blesser facilement», dit Paula Shelton, de Wellington, Nouvelle-Zélande, créatrice du site Web www.flyingwithkids.com. «Lorsque vous allaitez dans l'avion, assurez-vous d'utiliser les oreillers pour vous soutenir, ou investissez dans un support lombaire gonflable pour aider votre dos. Ça fait vraiment une différence d'être confortable pendant l'allaitement.»

Sécurité

Dr Shaner dit que l'endroit le plus sécuritaire pour un bébé durant le vol est dans un siège d'auto approuvé par la FAA. Vous pourriez devoir acheter un siège pour votre bébé aussi. Toutefois, de nombreuses compagnies aériennes permettent à un enfant de moins de deux ans d'être assis sur vous pendant le trajet. «Vérifiez avec la compagnie aérienne pour savoir si votre marque [de siège d'auto] est approuvée lorsque vous achetez les billets», dit-elle.

Ça semble facile, non? Gardez en tête que vous serez bientôt arrivés à destination et dans les bras de personnes heureuses qui ont hâte de vous voir ainsi que votre bébé! N'oubliez pas de simplement tout prendre sans sourciller, d'inspirer profondément et de savourer l'aventure!

Un article de

Ouvrir une session pour gagner des points de récompense