Passer à l’en-tête Passer au contenu Passer au bas de page

Du temps pour soi

< retour aux articles

La compétition entre mamans | HUGGIES®

Certaines mamans ne peuvent plus s’arrêter quand il s’agit des prouesses de leurs enfants. Comme vous ne pouvez pas vous boucher les oreilles et commencer à chantonner, voici quelques autres tactiques.
Points de vue : 0

La compétition entre mamans : comment gérer
Certaines mamans ne peuvent plus s’arrêter quand il s’agit des prouesses de leurs enfants. Comme vous ne pouvez pas vous boucher les oreilles et commencer à chantonner, voici quelques autres tactiques.

Ayez pitié. « La plupart du temps, les parents qui éprouvent le besoin de comparer leurs enfants aux vôtres ou qui jugent votre façon d’éduquer vos enfants le font plus par manque d’assurance que pour toute autre raison. Je tâche de me rappeler que nous essayons tous de faire les meilleurs choix pour nos familles. C’est la même philosophie derrière ce proverbe que j’ai lu une fois : quand les gens sont en accord avec leurs choix, ils ne sont jamais offensés quand quelqu’un d’autre fait un choix différent. »
—Jennifer Canzeroni, mère d’un enfant, Dallas, Texas

Gardez vos distances, si nécessaire. « La ‘mompétition’ me rend dingue. J’ai une amie qui fait ça tout le temps, et en fait j’ai dû arrêter de passer du temps avec elle parce que ça devenait difficile d’entendre constamment à quel point son enfant est doué. Franchement, si votre enfant de 3 ans fait de la physique et des maths, je n’ai pas besoin de le savoir. Je préfère mon univers où mes enfants s’amusent en faisant des gâteaux et en jouant à Candy Land. Je ne suis pas pressée de passer ces années. »
—Erin Best Margolin, mère de deux enfants, Fairway, Kansas

Vantez-vous quand c’est justifié. « Ma fille est autiste, et les développements dits ‘classiques’ ont été atteints à force de combats et de détermination. Je sais ce que c’est de se sentir anxieux par rapport aux progrès de votre enfant. Mais quand ma fille a appris son alphabet avant tous les autres enfants, je me suis dit ‘Maintenant, c’est mon tour. Alors oui, j’ai fanfaronné, et ça m’a fait du bien. »
—Dani Gillman-Glickfield, mère d’un enfant, West Bloomfield, Michigan

Il suffit d’acquiescer. « En tant qu’institutrice en niveau préscolaire, j’ai tout vu. Les enfants se développent de manière classique selon des étapes prévisibles. Le développement d’un enfant est pourtant un miracle, et je ne voudrais pas en priver quelque parent que ce soit. Alors quand une maman ne peut pas résister au plaisir de me raconter les dernières prouesses de son enfant, je me dis juste que chaque parent voit son propre enfant comme un miracle vivant et je la laisse profiter de ce moment de joie. »
—Jayne Rosenberg, mère de deux enfants, Spokane, Washington

Un article de the HUGGIES® Brand

   
Taille du texte + -
Ouvrir une session pour gagner des points de récompense